Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




Eros               MR 141

Sully salle 17


 

Eros, assimilé à Cupidon par les Romains,
est le dieu de l’amour
dans la mythologie grecque.

Il est représenté sous l’apparence
d’un enfant ailé,
les yeux parfois bandés.

Il porte souvent un arc
avec lequel il décoche des flèches
dans le cœur des dieux et des hommes.

Cette statue appartient à une série d’images associant Eros à sa mère Aphrodite
se mirant dans un bouclier et
que le dieu soutiendrait ici.

Eros et Amour dans la Bible

Le mot rendu par ‘ amour ’ dans les Ecritures grecques
traduit quatre termes différents. AR23

Eros désigne le sentiment amoureux entre les sexes. Il n’apparaît pas dans le texte saint, même si l’idée est exprimée (1 Corinthiens 7:2). Philia est l’affection qui unit des amis (Jean 21:17, note), alors que storgê désigne l’amour familial.

 Quatre termes différents, mais pas Eros

L’amour agapê apparaît bien plus souvent
(250 fois) que les autres termes.

Il naît de l’attachement à certains principes
qui élimine toute idée d’intérêt personnel.

Dieu est la personnification même de l’amour.
(1 Jean 4:8).
 

« A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples :

si vous avez de l’amour [agapê] entre vous. »

Jean 13:35

 
Cette facette de l’amour guidé par des principes fait moins intervenir les impulsions que l’esprit et une volonté délibérée qui se traduit en actes, sans pour autant exclure toute notion d’affection.
 
 

 Agapé, amour et non charité

Si Platon, Socrate, Aristote et d’autres classiques grecs employèrent souvent éros, ils usèrent rarement du mot agapê. […]

L’amour physique ne peut contribuer
au bonheur que dans la mesure
où il est maîtrisé, et non adoré.

C’est peut-être ce qui explique
pourquoi les écrivains bibliques évitèrent
d’employer un terme que leurs lecteurs
de langue grecque associeraient
à l’un des dieux païens.
  "Je retranscris le terme grec agapé par amour et non charité.

C'est la seule liberté que je me suis accordée dans cet ouvrage à l'égard de la traduction de la Bible de Jérusalem.

Ce dernier terme est en effet aujourd'hui beaucoup trop connoté dans un sens péjoratif pour rendre ce que Paul veut exprimer par le terme agapé, qui signifie l'amour qui vient de Dieu.

Frédéric Lenoir, Le Christ philosophe
 

La supériorité de cet amour serait la caractéristique des vrais chrétiens.

« A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour [agapê] entre vous. » - Jean 13:35.

 
 
 

 





Carte Chronologie Début du départementSceau cylindre de roi prêtreAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page