Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




  Relief mithriatique
à double face


MND  1911


Denon salle 25


Dieu perse de la lumière,
Mithra  est représenté
sur une face du relief
égorgeant le taureau divin
pour féconder l’univers.

Sur l’autre il banquète avec
le soleil, auquel il est assimilé.

Le culte de Mithra, dieu perse de la lumière,
traduit l'influence babylonienne.

Le culte de Mithra AR83 ‘ trahit l’influence indiscutable de conceptions babyloniennes ; et si on rappelle l’importance que les mystères liés à ce culte prirent chez les Romains, on ajoute encore un lien entre les ramifications de la culture antique et la civilisation de la vallée de l’Euphrate ’ AR84 . Ce culte est étroitement associé à l’origine de la fête de Noël. AR85
 
« Il vous est né aujourd’hui un Sauveur, qui est Christ [le] Seigneur » (Luc 2:11).

Tous les historiens sont d’accord pour dire que la date exacte de la naissance de Jésus nous est inconnue.

Le mot Noël ne figure pas dans la Bible.AR86

Cette fête a subi l’influence païenne des saturnales,
célébrées aux alentours du solstice d’hiver en

l’honneur de Saturne, dieu de l’agriculture et qui se caractérisait par sa beuverie fameuse
et l’échange de cadeaux.

Par ailleurs, le 25 décembre 274,
l’empereur romain Aurélien proclamait le dieu-soleil
Mithra principal dieu protecteur de l’empire.

Dans une politique de compromis,
il apparut logique de substituer pour
un usage chrétien le jour du 25 décembre.
 

« On ignore la date de la naissance du Christ. Les évangiles n’en révèlent ni le jour ni le mois. […] La Noël est née à une époque où le culte du soleil était particulièrement florissant à Rome. » AR87

New Catholic Encyclopaedia

 

« La première mention
de la fête de Noël

se trouve dans
le calendrier de Philocalos,
dressé à Rome
en 336 ap. J.-C »

J. G. Frazer, Le Rameau d’or

Mithra est étroitement associé
à l'origine de la fête de Noël

« Le choix du 25 décembre est apparu vers 330, afin de couvrir les fêtes païennes célébrées au solstice d’hiver. Cette époque a toujours été marquée dans l’Antiquité, lors des Saturnales célébrés à Rome en l’honneur du vieux maître du temps Saturne ou lors du ‘ Sol Invictus ’  (Soleil invaincu), culte venu de Perse du dieu Mithra. » Nadine Cretin  AR87
 
 

« Les fidèles de Mithra l’identifiaient  régulièrement avec le soleil. Sa naissance tombait le 25 décembre (…)

Les évangiles ne disent rien sur le jour de la naissance du Christ, aussi l’Eglise primitive ne la célébrait-elle pas (…)

Au début du IVè siècle, l’Eglise d’Occident adopta comme la véritable date de la nativité le 25 décembre » AR88

Frazer, Le Rameau d’or

 
La fête de Mithra, Natalis Invicti, Soleil triomphant, et de la ‘ naissance’  du Dieu-Sauveur, celui qui redonne la vie à la nature, fut donc progressivement remplacée par celle de la naissance du Christ ‘ Lumière des nations ’, selon l’expression employée par le vieillard Siméon. - Luc 2:32  

Les apôtres et les premiers disciples de Jésus ne fêtaient pas Noël. AR124

La fête de Noël est donc née à une époque où le culte du soleil était particulièrement florissant à Rome. Ces précisions confirment que cette fête ne tire son origine ni des Ecritures ni des traditions des tout premiers chrétiens. AR89
 
Sur le même thème, voir aussi : Denon Entresol salle 3 a A8
 
 

Relief mithriaque :

Mithra Tauroctone
(tuant le taureau) 

AO 22255

2e siècle - 4e siècle ap. J.-C.

Mithraeum, Sidon (Saïda, Liban)

Marbre

Denon
Entresol salle 3 a A8

 
Au centre, Mithra sacrifie le taureau agonisant ; un serpent et un chien, compagnons du dieu, s’abreuvent du sang du taureau, tandis qu’un scorpion, symbole du mal, lui pince les testicules. Autour sont répartis les bustes du Soleil, de la Lune et des quatre saisons (identifiables grâce à leur symbole agraire), ainsi que les représentations des douze signes du zodiaque. L’accent est mis ici sur les cycles de la nature et sur l’importance du drame mithriaque pour la bonne marche du temps.

 





Carte Chronologie Début du départementSceau cylindre de roi prêtreAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page