Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




 

Le couvent de Sainte - Catherine

inv 3689

Adrien DAUZATS



Sully 2è étage salle 71


La Bible et ses manuscrits


Ce tableau est un souvenir de voyage
réalisé par l'artiste en 1830.

Le monastère n'a pas de porte :
on y accède hissé dans un panier par
une haute lucarne.


Le Codex Sinaiticus a été découvert
dans le couvent sainte Catherine
 

C’est dans ce monastère niché au pied du djebel Mousa, identifié au mont Sinaï, que fut découvert au IVè siècle un manuscrit biblique connu aujourd’hui sous le nom de Codex Sinaiticus. Il s’agit de l’une des plus anciennes copies complètes connues des Écritures grecques.
 
Monastère de St. Catherine

Le monastère à la base de Djebel Musa préserve la tradition byzantine d'identification de cette montagne
comme Mt. Sinaï.

Nommée d'après la sainte tuée
en martyre en Égypte en 307 après JC,
le monastère possède une bibliothèque avec la deuxième plus raffinée
des collections d'anciens manuscrits
du monde (après le Vatican), comprenant
3500 manuscrits et 2000 rouleaux.
 
 www.bibléLieux.com

Monastère de St. Catherine

La plupart de ceux-ci sont en grec et furent copiés par les moines du monastère. En 1844, l'académicien allemand Friedrich von Tischendorf y découvrit le Codex Sinaiticus, l'une des plus anciennes copies de la Bible .
 
Jarre aux manuscrits de la mer Morte  
AO 20147 

Denon Entresol Salle 3a

En 1947 un jeune bédouin découvrait
dans les grottes de Qoumrân plusieurs
jarres en terre cuite. L’une d’elles
est conservée au Louvre. AE46

Ces réceptacles renfermaient des fragments
de plus de 200 rouleaux et les extraits de
tous les livres des Ecritures hébraïques,
à l’exception du livre d’Esther.
www.biblélieux.com  
 
Un de ces rouleaux en cuir très bien conservé contenait entre autres la prophétie d’Isaïe. Il est d’environ mille ans antérieur au plus vieux manuscrit reconnu du texte massorétique existant. AE47

La comparaison des copies révèle que la Bible n’a pas subi de changement majeur. Ces variantes négligeables, qui portent uniquement sur l’orthographe ou la grammaire et non sur la doctrine, attestent que les scribes juifs ont assuré une transmission extrêmement soigneuse et fidèle. AE48
 
« L’intervalle qui sépare la date
de rédaction des manuscrits originaux
de celle des documents les plus anciens
devient si minime qu’il est en fait négligeable.
L’authenticité et l’intégrité générale
des livres du NT peuvent être
considérées comme établies. »
Sir F. Kenyon  AE45

« L’examen des papyrus nous permet
de tirer une première conclusion importante,
à savoir qu’ils confirment
l’exactitude générale des textes existants.
Les variations ne concernent
que des choses mineures. »

Sir F. Kenyon AE43

 
Le mot scribe ou copiste vient d'une racine signifiant compter. Être scribe avait d'abord trait au fait de compter et d’inscrire, et les plus anciens écrits sont de fait des actes comptables. Son matériel, qu’il transporte avec lui, se compose d’une palette avec des creux pour les encres de différentes couleurs, d’une cruche à eau et d’une boîte à calames. Il prend sous la dictée, et connaît les formules légales et commerciales d’usage. La Bible fait allusion en Juges 5:14 à ceux " qui manient les instruments du scribe ", ces hommes de la tribu de Zéboulôn, chargés de dénombrer et d’enrôler les guerriers.
 
Lettre en écriture hiératique     E 11006

Le mot hébreu pour livre, séphèr,
est apparenté au nom sophér
qui signifie scribe ou copiste.

Seuls les élèves des temples apprennent
les hiéroglyphes, l’écriture sacrée. AE80

Les autres s’initient seulement à l’écriture courante, l’hiératique. AE42

 Le terme Bible est apparenté au mot papyrus.

Lettre écrite sur papyrus     E 25360

Sully Rdc salle 6

Le mot Bible vient du grec biblia
ou « petits livres », dérivé d’un terme
qui désigne la partie intérieure
de la tige du papyrus.

Aucun des écrits originaux n’existe aujourd’hui.
 
Mais l’étude comparative des quelque 6000 manuscrits des Ecritures hébraïques révèle que le texte a été transcrit fidèlement. AE43.

Afin de favoriser la diffusion des Ecritures et de faciliter leur consultation, les premiers chrétiens ont fait œuvre de pionnier dans l’utilisation et l’édition du codex en remplaçant les rouleaux de parchemins par des livres à feuille. AE44

Les plus anciens codices chrétiens connus actuellement, et qui ont été préservés sous le climat sec d’Egypte, sont des papyrus. Le soin admirable apporté à la préservation du texte saint et à sa transmission  confirme que « si l’herbe verte [se dessèche], la parole de notre Dieu, elle, durera pour des temps indéfinis. » - Isaïe 40:8 ; 1 Pierre 1:24.
 

 





Carte Chronologie Début du départementSceau cylindre de roi prêtreAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page