Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




Médecine égyptienne et biblique

 

 Les vases « canopes » de Horemsaf

Les quatre vases « canopes » de Horemsaf     E 18876            Sully salle 15 vitrine 1

Ces vases contenaient autrefois des viscères enveloppés de linges et noyés dans des résines. La momification (du terme mumiyah, poix) et l’embaumement ont été des vecteurs importants du savoir médical même si les notions anatomiques et physiologiques restaient limitées. AE15, AE16

L'embaumeur introduisait un crochet de fer dans les narines pour extraire le cerveau puis les viscères. La cavité abdominale était vidée puis le corps était plongé dans une solution pour le déshydrater. Il était ensuite enveloppé de bandelettes de lin propres et enduites de poix fondue, appelée mumiyah en égyptien, ce qui a donc donné le mot “momie”.

 
 
D’après le papyrus Ebers, compilation du savoir thérapeutique égyptien contemporain des premiers livres de la Bible (1550 av.n.è), les connaissances médicales étaient purement empiriques et fortement imprégnées de magie et de superstition. AE17 , AE18

Une prescription censée favoriser la cicatrisation recommandait l’application d’excréments humains, une autre associait des formules magiques pour dégoûter le démon du corps de l’homme qu’il possédait. AE19, AE20
 

Momification et embaumement sont des vecteurs
importants du savoir médical égyptien

On ne trouve aucune empreinte de ces thérapeutiques inefficaces AE21 voire dangereuses dans les écrits de Moïse, bien qu’il fût « instruit dans toute la sagesse des Egyptiens. » (Actes 7:22). 

Et les mesures d’hygiène imposées aux Israélites après l’Exode contrastent étonnamment avec nombre des pratiques décrites dans les textes égyptiens.

Une médecine égyptienne empirique imprégnée de magie

  Le papyrus Ebers est l'un des plus anciens traités médicaux qui nous soit parvenu.

Il aurait été rédigé entre 1500 et 1600 avant J-C, pendant le règne d'Amenhotep Ier.

Découvert par Edwin Smith à Louxor en 1862, il fut acheté ensuite par l'égyptologue allemand Georg Ebers, à qui il doit son nom et sa traduction.

En 2008, il est conservé à la bibliothèque universitaire de Leipzig.

www.wikipédia

 Le papyrus Ebers

 
Papyrus médical   E 32847. Cet exceptionnel papyrus médical du Nouvel Empire (1550-1050 av. J.-C) est au monde le deuxième connu par ses dimensions (7 mètres), par le nombre et la largeur de textes qu’il porte. Il est écrit sur ses deux faces de façon continue mais par deux scribes différents. Ces textes relatifs aux grosseurs fournissent indirectement un éclairage inattendu sur le passage du livre de l’Exode relatif aux plaies d’Egypte. Ils prouvent l’importance des pustules aux niveaux tant pathologiques que religieux. Ils détaillent l’association des plus terribles d’entre elles avec le dieu Khonsou. Le rédacteur du texte biblique avait sans aucun doute connaissance de ce lien.


Le code sanitaire des Israélites : un contraste frappant
avec les pratiques dangereuses des médecins égyptiens
 

La Loi contenait ainsi des mesures préventives contre la propagation des maladies infectieuses. On peut citer la mise en quarantaine (Lévitique 13:1-5), l’enfouissement des excréments (Deutéronome 23:13), les mesures de prophylaxie et de purification en cas de contamination (Lévitique 11:27-38), la circoncision AE22, AE23 pratiquée le huitième jour (Lévitique 12:3), les interdits alimentaires (Lévitique 11:4).

Des prescriptions médicales en avance sur leur temps


« Le huitième jour,

on circoncira la chair du prépuce de l’enfant. »

Lévitique 12:3
 
 La Circoncision   Inv 518

  Giulio PIPPI,
  dit GIULIO ROMANO

   Bois transposé sur toile
      Vers 1490
 

Ces normes d’hygiène élevées concernaient aussi la santé mentale et l’observation des exigences en matière de moralité sexuelle constituait une protection salutaire (Exode 20:14 ; Lévitique 18).

L’exactitude des déclarations bibliques et la sagesse d’un tel code sanitaire AE25 très en avance sur son temps offrent un contraste saisissant avec la médecine des nations environnantes. AE26, AE27

« Si on prend en compte la teneur en vitamine K et prothrombine,

le jour idéal pour pratiquer la circoncision est le huitième. »

Docteur S. McMillen AE24

 
La loi de Dieu est « parfaite, […] rendant sage l’inexpérimenté, [à la] garder il y a une grande récompense » dit David, appelant aussi son auteur celui « qui guérit toutes tes maladies. » - Psaume 19:7,11 ; 103:2
 

 





Carte Chronologie Début du départementSceau cylindre de roi prêtreAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page