Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




Aphrodite accroupie

MR 371


Sully salle 17


Déesse de l’Amour et de la Beauté
dans la mythologie grecque, Aphrodite est
assimilée à Vénus par les Romains.

Grande amoureuse elle-même,
elle influence aussi le cours des amours
des dieux et des mortels, de manière
bénéfique ou terrible.

Elle est considérée comme
la « sœur de l’Ishtar assyro-babylonienne
et de l’Astarté syro-phénicienne ». AR22

 Aphrodite est assimilée à Vénus par les Romains

Aphrodite,

dite Vénus de Milo  

Ma 399


La composition hélicoïdale du corps
s’ouvrant dans plusieurs directions,
la surface merveilleusement délicate

du haut du corps et le glissement du drapé sur les hanches font de cette Vénus l’un des chefs-d’œuvre de la fin de l’époque hellénistique.

Elle pourrait représenter Aphrodite ou Amphitrite, déesse de la Mer, vénérée dans l’île grecque de Mélos où la statue a été découverte en 1820.

 

Aphrodite, soeur de l'Ishtar babylonienne ?

Il est intéressant de noter la lumière que fait la Bible sur l’origine possible, voire probable, des mythes grecs. Selon Genèse 6:1-13, avant le déluge des fils angéliques de Dieu vinrent sur la terre. Ils engendrèrent les Nephilim ou ‘ Tombeurs ’. A cause de cette union contre nature de créatures spirituelles et d’humains, la terre se remplit d’immoralité et de violence (Jude 6; 2 Pierre 2:4). Les hommes des temps postdiluviens, dont Yavan, l’ancêtre du peuple grec (Genèse 10:2-4), ont certainement entendu parler de cette époque. AR25

 La Bible propose une origine aux mythes grecs

« Dans les panthéons grec et romain, comme dans le panthéon chaldéen, on reconnaît le même groupement général, et souvent la même succession généalogique.
La ressemblance est trop étendue pour que cette coïncidence soit le fait du pur hasard. »

George Rawlinson

  Et le professeur George Rawlinson AR26 de conclure :

« La ressemblance frappante entre le système chaldéen et celui de la mythologie classique semble mériter une attention particulière […].
Même les noms et les titres familiers des divinités classiques peuvent très curieusement s’illustrer et s’expliquer à partir de sources chaldéennes. Il ne fait guère de doute que, d’une façon ou d’une autre,
  les croyances se sont communiquées
Remarquant aussi cette correspondance fondamentale,
l’orientaliste E. Speiser fait remonter
le thème des mythes grecs jusqu’en Mésopotamie AR27
 

– qu’à une époque très reculée, des notions et des conceptions mythologiques sont passées des rives du golfe Persique aux pays baignées par la Méditerranée. »

 
Là où se trouvait justement Babylone et l’endroit d’où les humains se dispersèrent après la confusion du langage. – Genèse 11:1-9.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 





Carte Chronologie Début du départementSceau cylindre de roi prêtreAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page