Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




  Frise des archers

AOD 487-8, Sb 3321


Sully salle 12 b


Cette frise des archers,
en brique à glaçure polychrome,
devait orner les façades du palais royal
de Darius 1er à Suse. ?

 Frises des archers

Quel sentiment étrange de penser que Néhémie a très probablement vu les fresques exposées ici. Est-ce la garde de Darius Ier (522-486) appelée par Hérodote « les Immortels » ou est-ce une image idéale du peuple perse ? Le décor s’inspire probablement des décors en briques de Babylone bien que la technique soit différente. Peut-être est-ce un héritage de l’époque médio-élamite qui a vu l’apparition de décors en briques siliceuses à glaçure.

  Du palais royal de Darius 1er à Suse

La technique en est cependant différente, les artisans babyloniens
utilisant  des briques de pâte argileuse
et non siliceuse, comme c’est le cas ici.

Dans la Charte de fondation
du palais de Darius 1er
on lit :

« Les hommes qui ont fabriqué
les briques étaient des babyloniens.
A Suse, beaucoup de beau
a été ordonné, beaucoup de beau
a été fait » A239

 
 

La Frise des archers représente un défilé d’archers se dirigeant soit vers la droite, soit vers la gauche. Ils sont figurés en marche lente, les deux mains réunies sur le fût de leur lance, ils portent, suspendu à leurs épaules, un arc dont les extrémités sont en forme de tête de canard, et un carquois. Sur le pied avancé, chaussé d’une bottine lacée, ils maintiennent l’embout de la lance, pointe verticale vers le haut. Ils sont vêtus de la grande robe perse galonnée et plissée sur les jambes, aux larges manches dessinant une courbe vers la ceinture.

Barbus, ils sont coiffés d’épaisses boucles qui forment une masse sur la nuque et sont retenues par un diadème de feuillage. Chaque brique a été moulée dans une pâte siliceuse, la face est rectangulaire mais le corps va en s’amenuisant vers l’arrière, légèrement en forme de coin, de manière à laisser la place au mortier tout en serrant la juxtaposition des faces ornées. Le décor combine le bas-relief et la couleur, avec l’emploi de glaçures vertes, brunes, blanches et jaunes, séparées par une fine cloison de pâte siliceuse.

 Frise des archers

Frise des archers

   
 
Les archers perses, qui tiraient en ayant l’arc à hauteur de la joue, étaient les plus habiles du monde . Selon Hérodote A240, les Perses ' enseignent à leurs enfants, à partir de l’âge de cinq ans jusqu’à l’âge de vingt, trois choses seulement : monter à cheval, tirer de l’arc, dire la vérité.' Les cavaliers savaient tirer derrière eux. La stratégie des Perses reposait beaucoup sur la mobilité et la liberté de mouvement de leurs archers qui faisaient ainsi fondre sur l’ennemi une pluie de flèches.

Plus d'un siècle avant que cela ne se produise, le prophète Jérémie avait décrit en détail la chute de Babylone, annonçant que les eaux qui la protégeaient seraient desséchées (Jérémie 50:8). La prophétie déclarait aussi que la ville deviendrait un lieu inhabité (50:39; 51:26). Aujourd'hui encore, le site désolé de la puissante Babylone de jadis témoigne de l'exactitude des prophéties bibliques. A2125

"Affûtez les flèches" - Jérémie 51:11

Il est également remarquable de noter dans les chapitres 50 et 51 la description précise des vainqueurs de Babylone. Comme le rappelle ces frises, les Mèdes et les Perses étaient d'habiles archers. L'arc était leur arme principale. Ils polissaient leurs flèches pour qu'elles pénètrent plus profondément. On lit : " Je vais susciter et faire monter contre Babylone une coalition de grandes nations; (…) les flèches sont celles d'un guerrier habile (…) Rangez vous contre Babylone, encerclez-là, vous tous qui bandez l'arc! Tirez sur elle, ne ménagez pas les flèches." (50:9,14). "Convoquez les archers contre Babylone, tous ceux qui bandent l'arc ! (…)  Ils tiennent fermement l'arc et le javelot; (…) ils montent des chevaux, ils sont prêts à combattre comme un seul homme, contre toi, fille de Babylone " (50:29, 42). "Affûtez les flèches, emplissez les carquois, Yahvé a excité l'esprit des rois des Mèdes, car il a formé contre Babylone le projet de la détruire." (51:11, La Bible de Jérusalem 2007).
 
Louvre salle des archers détail
 
On ignore où se trouvait exactement La Frise des archers, dont les éléments innombrables ont été récupérés presque partout dans les fouilles de l’Apadana. Le nombre de ces éléments permet de formuler une hypothèse : les archers auraient été disposés sur plusieurs registres sur une grande hauteur de mur en semis réguliers comme à Babylone. Ils auraient occupé une grande partie des façades extérieures du palais, se déroulant sur des centaines de mètres.

Une question que soulève cet ensemble colossal est son interprétation : s’agit-il des « Immortels », cette garde d’élite riche de 10 000 hommes ? S’agit-il de l’image idéale, répétée à l’infini, du « peuple perse », élément constitutif de l’empire unifié sous la férule du roi, qu’il était peut-être nécessaire de bien mettre en valeur dans la vieille métropole élamite de Suse ?   (source ww.louvre.fr A Caubet)
 
Louvre salle des archers
 
 
 
 
 
 

 





Carte Chronologie Début du départementSceau cylindre de roi prêtreAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page