Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




 

Urne contenant
des ossements calcinés
 

AO 5991

Sully salle 18 a vitrine 1


Les sacrifices d’enfants,
une partie essentielle du culte des phéniciens

 Urne contenant des ossements calcinés 

 
Les sacrifices d’enfants étaient une partie essentielle du culte des phéniciens. On retrouve des traces de cette pratique odieuse - popularisée par le Salammbô de Flaubert A251 , dans les colonies qu’ils fondèrent en Afrique du Nord.

Ce rituel d’immolation par le feu, dans lequel les familles s’inféodaient? à leurs dieux dans leur chair et dans leur sang, a perduré à Carthage durant six siècles. Il était très répandu dans la haute société afin d’acquérir et de conserver richesse et influence A252 

Dans la Bible, les israélites apostats, dont les rois de Juda Achaz et Manassé, pratiquèrent aussi des sacrifices d’enfants. - 2 Rois 16:3 ; 2 Chroniques 33:6.

Les sacrifices d'enfants :
une partie essentielle du culte des phéniciens

 
 « Il fit même passer
son propre fils par le feu,
selon les choses détestables
des nations »

2 Rois 16:3
 

Le roi Josias souilla le Tophèt? ,
« dans la vallée des fils de Hinnom, pour que personne ne fasse passer par le feu son fils ou sa fille pour Molek ».

Mais cette pratique ne disparut pas.
– 2 Rois 23:10-13, Ezéchiel 20:31.

 

Notez dans la vitrine, salle 17 b,

les différents poids
avec le signe de Tanit

Les stèles et poids
portent le signe de Tanit,


généralement composé d’un triangle
sur lequel repose une barre horizontale surmontée d’un cercle ou d’un disque.

 

 Signe de Tanit

   

Des milliers de stèles ont été découvertes dans l’immense ossuaire, le Tophèt, près de Carthage.

Ces ex-voto? étaient placés au-dessus du dépôt proprement dit : une urne en terre cuite contenant des restes osseux calcinés, accompagnés parfois de bijoux.

Les stèles portent le signe de Tanit, généralement composé d’un triangle sur lequel repose une barre horizontale surmontée d’un cercle ou d’un disque.

Les dédicants consacraient leur vœu au couple protecteur de la ville : le dieu baal Hamon et la déesse Tanit.

Cette dernière correspond à la divinité phénicienne Astarté.

 < Stèle votive AO 5244, AO 1014, AO 5226

 
 Voir aussi : Tanit- the Great Goddess of Carthage by Rohase Piercy
 
 
 
 

 





Carte Chronologie Début du départementSceau cylindre de roi prêtreAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page