Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie




       Relief dit
       de Domitius Ahenobarbus   
 

       LL 399

       Denon salle 22


       Ce gigantesque ensemble de
       quatre plaques, dont trois sont
       conservées à la Glyptothek de Munich,
       a appartenu au cardinal Fesh,
       oncle de Napoléon.
 
C’est l’un des premiers exemples connus de représentation à caractère historique si spécifique à l’art romain. Ce panneau du Louvre décrit une scène de recensement. On y découvre un élément essentiel à la Rome républicaine : le scribe, sur la gauche, qui note la déclaration des biens faite sous serment par chaque citoyen. Succède le rite de purification et le sacrifice en l’honneur du dieu de la Guerre, Mars.
 
Les Écritures grecques chrétiennes font mention de deux enregistrements au temps où la Judée était sous la domination de Rome. Ces recensements n’avaient pas spécialement pour objet d’obtenir un chiffre précis de la population ; ils servaient plutôt à l’imposition et à la conscription des hommes. L’historien et rédacteur de la Bible Luc écrivit à propos de l’enregistrement effectué à l’époque de la naissance de Jésus :
 
L’édit d’Auguste s’avéra providentiel,
car il obligea Joseph et Marie à se rendre de Nazareth à Bethléem, alors que Marie était sur le point d’accoucher ;
 
ainsi Jésus naquit dans la ville de David
en accomplissement des prophéties
 
-  Luc 2:4-7 ; Mika 5:2.
 
 
“ Or, en ces jours-là [vers 2 av. n. è.], un décret parut de la part de César Auguste pour que toute la terre habitée se fasse enregistrer (ce premier enregistrement eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de Syrie) ; et tous les gens allaient se faire enregistrer, chacun dans sa propre ville. ” (Luc 2:1-3).
 
 
Des détracteurs de la Bible ont prétendu que le seul recensement effectué quand Publius Sulpicius Quirinius était gouverneur de Syrie eut lieu vers l’an 6 de n. è., et qu'il provoqua d’ailleurs l’insurrection de Judas le Galiléen et des Zélotes (Actes 5:37). Il s’agissait en réalité du deuxième enregistrement effectué sous Quirinius, car des inscriptions découvertes à Antioche et dans ses environs révèlent que quelques années auparavant Quirinius avait été légat impérial en Syrie. AR107
 
Remarquez aussi le grand bouclier
de chaque soldat.

De forme ovale ou rectangulaire,
il protégeait la majeure partie du corps.

Il semble que l'apôtre Paul fasse allusion
à cette arme défensive quand il invite
à prendre :

« le grand bouclier de la foi, capable d’éteindre s projectiles enflammés du méchant »    (Ephésiens 6:16).
 
 
Les chrétiens sont parfois comparé à des ‘ soldats de Christ Jésus ’ (2 Timothée 2:3), engagés dans une guerre spirituelle « contre les forces spirituelles méchantes […]. Voilà pourquoi prenez l’armure complète de Dieu ». - Ephésiens 6:13 (lit ‘ la panoplie ’, l’armure complète d’un hoplite).
 
Les témoignages tirés de l'histoire profane attestent que les premiers chrétiens restaient neutres quant aux affaires politiques et qu'ils ne participaient pas aux guerres. L'Eglise primitive considérait qu'on ne pouvait être à la fois chrétien et soldat. Ce n'est que lorsque le christianisme originel s'est corrompu que des chrétiens sont devenus soldats.

 





Carte Chronologie Antiquités OrientalesAntiquités EgyptiennesDébut du départementCésar Auguste et naissance de Jésus Haut de page