Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




 

Stèle de victoire fragmentaire

AO 2776


Richelieu salle 3

Cette stèle illustre
la cruauté assyrienne.

Du côté de l’inscription,
deux souverains se font face,
celui de droite a les mains liées.

 

Au revers, le roi vainqueur maintient avec sa lance son ennemi à terre et lève sa hache pour lui fracasser le crâne. A23 A21

Les Assyriens formaient un peuple violent, belliqueux et réputé pour sa barbarie. Un de leurs rois, Assurnasirpal, se vante d’avoir recouvert une colonne avec la peau de ses ennemis :

 
« Je bâtis un pilier devant la porte de la ville et j’écorchais tous les chefs qui s’étaient révoltés contre moi et j’étalais leur peau sur le pilier. Certains d’entre eux je les emmurais dans le pilier, d’autres je les empalais sur des pieux. […] Je coupai les bras ou les mains ; d’autres je coupai le nez, les oreilles. J’arrachais les yeux de nombreux soldats. Je fis une pile de vivants et une autre de têtes. » A22  

« La barbarie est comme
la jungle, qui ne reconnaît
jamais sa défaite ; elle attend
patiemment pour regagner
le terrain qu’elle a perdu. »

Will Durant

 
La Bible mentionne pour la première fois l’Assyrie en Genèse 2:14 où Moïse parle du Hiddéquel (le Tigre) qui à son époque coulait « vers l’est de l’Assyrie ». Le pays tirait son nom d’Ashour, fils de Sem (Genèse 10:22). Nimrod, petit-fils de Cham bâtit Ninive et Kalah. Sur le site de cette dernière se trouve aujourd’hui la ville de Nimroud, qui rappelle le nom de son fondateur antique. - Genèse 10:11
 
Ils vivaient des dépouilles provenant des conquêtes, dont un pourcentage fixe leur était immanquablement cédé. Cette ‘ race de pillards ’ était excessivement religieuse. Les armées marchaient derrière les enseignes de leurs dieux, et Sargon demandait régulièrement l’aide de la déesse Ishtar. A24  

La guerre était étroitement liée à la religion. Combattre était l’affaire de la nation, et les prêtres ne cessaient de fomenter la guerre.

 
Les prophètes Nahum et Sophonie prédirent la chute de cette puissance mondiale et de sa capitale Ninive, ‘ la ville sanguinaire ’ (Nahum 3:1). Elle est effectivement devenue « une solitude désolée, une région aride comme le désert » (Sophonie 2:13), preuve une nouvelle fois de l’infaillible exactitude de la parole prophétique.  A25
 

vue de la salle 3 du département des Antiquités orientales,


au premier plan la stèle de victoire fragmentaire

 
 
 
 
 
 
 
 

 





Carte Chronologie Début du départementSargon II Antiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page