Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




  Statuette dit « l’Adorant de Larsa »

AO 15704


Richelieu salle 3 vitrine 1


Cette statuette en bronze du musée du Louvre
représente un personnage agenouillé
dans l’attitude de la prière.

Le visage et les mains ont été plaqués
de feuilles d’or. Sur le socle, d’un côté
une figure animale, de l’autre une inscription cunéiforme. Sur le devant, une petite vasque
devait servir de réceptacle à libation.

L’adorant est sans doute le roi Hammourabi.
Il est présenté un genou à terre devant la divinité,
une main devant la bouche.

 Adorant de Larsa

Job fait apparemment allusion à cette pratique. Il parle du danger de laisser un objet de culte, tel le soleil ou la lune, séduire son cœur au point de faire un geste d’adoration. « Si ma main baisait ma bouche, j’aurais renié le Dieu là-haut.» (Job 31:27, 28). Osée 13:2 et 1 Rois 19:18 font aussi état de personnes qui donnent des baisers à des idoles.
 

« Si ma main
baisait ma bouche,
 j’aurais renié
 le Dieu là-haut.»

Job 31:27

  Ainsi Dieu déclare à Elie qu’il épargnera sept mille hommes, « tous les genoux qui n’ont pas plié devant Baal, et toutes les bouches ne lui ont pas donné de baisers ».

Chez les Hébreux, il n’y a pas d’attitude particulière pour prier. Toutes les attitudes adoptées sont extrêmement respectueuses. Debout ou à genoux, on tendait parfois les paumes vers les cieux ou on levait les mains. - 1 Rois 8:22.

Il faut remarquer que si ‘ lever la main droite ’ face à la divinité était une attitude de prière dans le monde assyro-babylonien, cette coutume biblique est associée au serment. Dieu parle de lui-même comme faisant symboliquement ce geste. - Esaïe 62:8.
 

« Tous les genoux qui n’ont pas plié devant Baal,
 et toutes les bouches ne lui ont pas donné de baisers »

1 Rois 19:18

Donner un baiser avec la main, une pratique cultuelle ?

Salomon se mit à genoux quand il pria pour la nation lors de l’inauguration du temple (1 Rois 8:54). Jésus-Christ lui-même ‘plia les genoux et se mit à prier.’ (Luc 22:41). Les Ecritures grecques chrétiennes ne cautionnent nulle part des expressions du visage ou d’autres attitudes corporelles qui dénoteraient une piété affectée et une fausse dévotion. Elles ne prescrivent non plus aucune posture, comme joindre les paumes ou les mains ; on peut le faire en silence. Jésus condamna l’ostentation de ceux qui prononçaient de longues prières. - Luc 20:47.
 
Il faut enfin noter que chez les Babyloniens, dans le prolongement
de l’acte d’adoration,

les fidèles plaçaient souvent sur
des bancs des figurines
souriantes à leur effigie.
 
« la statuette, comme le cierge
aujourd’hui dans le culte catholique,
était réellement le substitut du fidèle ».

André Parrot A147
 

 Statuette, cierge, des substituts ?

C‘est fort à propos que le psalmiste adresse cette exhortation à ses frères israélites « Venez prosternons-nous, inclinons-nous, et plions genoux faces à YHWH, notre auteur !» - Psaume 95:6.
 
L’adorant en or  

Sb 2758


Richelieu salle 10 vitrine 8

Cette statuette de Suse
présente un personnage dans l’attitude
de la prière, la main droite levée,
une chèvre sous le bras gauche.
Le tenon sous la base permettait de la faire
tenir debout en l’enfonçant dans un support.

A Suse comme en Mésopotamie,
l’acte de piété par excellence consiste
à apporter aux divinités une offrande,
puis à conserver pour l’éternité
le souvenir de cette action par le dépôt
d’une figurine représentant
le fidèle lui-même. A148
 
A l’inverse la Bible souligne l’engagement personnel de celui qui offre un sacrifice, par exemple en posant la main sur la tête de l’animal (Lévitique 3:12). Osée 14:2 invite à offrir à Dieu ‘ les jeunes taureaux de nos lèvres.’

Démarche active et continue qui est aussi celle du chrétien. « Par lui [Jésus-Christ] offrons à Dieu un sacrifice de louange en tout temps, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. » - Hébreux 13:15.

 





Carte Chronologie Début du départementLibation au dieu ShamashAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page