Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Grand Sphinx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La Momie
Livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L´écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes




  Sacrifice d’un porc

G 112


Sully 1er  Galerie Campana
salle 39 vitrine 8

Ce plateau en céramique
d’un peintre d’Epidromos,
du début du 5è siècle av. J.-C.,
représente le sacrifice d’un porc.

 Le temple de Jérusalem fut profané
par le sacrifice d'un porc par Antochius.

En 167 av.n.è. le roi de Syrie Antiochus IV Epiphane fit un sacrifice semblable sur un autel païen érigé par-dessus le grand autel du temple à Jérusalem et dédia ce temple à Zeus.

Cette profanation provoqua un soulèvement des Juifs sous la conduite des Macchabées. ? Après trois ans de lutte, Judas Maccabée redédia le temple à YHWH et institua la fête de l’Inauguration ou Hanoukka. AR76

On notera que cette célébration est mentionnée dans les évangiles et que Jésus y participait probablement. « Il y eut alors à Jérusalem la fête de la Dédicace [hanoukkah, hébreu]. C’était l’hiver et Jésus circulait dans le temple, dans la colonnade de Salomon ». - Jean 10:22,23.

 

Il s'agit de la seule fête juive
n'ayant aucune source biblique.

En effet, les Livres des Maccabées
qui en retracent le contexte historique,
ne furent pas inclus dans le canon biblique.

Le rituel de Hanoucca porte
moins sur la commémoration
de ces épisodes de l'histoire juive
que sur le Miracle de la Fiole d'Huile,
lequel est consigné dans le Talmud.
 
Cette fête est célébrée à partir du 25 kislev (ce qui correspond, selon les années, aux mois de novembre ou décembre dans le calendrier grégorien).  Elle dure huit jours, jusqu'au 2 ou 3 tevet en fonction de la longueur de kislev, mois de 29 ou 30 jours).

La fête d' Hanoukka est mentionnée dans les évangiles

La tradition juive applique la prophétie de Daniel (9:27) concernant « des choses immondes [et] celui qui cause la désolation » à cette profanation du temple par Antiochus IV. Une expression similaire se retrouve dans le livre apocryphe? de 1 Maccabée 1:54 (Jérusalem, La Bible des Peuples) et est appliquée à cet événement. AR77

Jésus Christ montra l’inexactitude de cette interprétation quand il donna cet avertissement :
 
L’une des déclarations les plus marquantes de Jésus concerne le second temple, chef-d’œuvre architectural et fierté de l’Empire romain : « Ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre. » (Luc 19:44; 21:6).

Contrairement aux intentions premières de Titus, la ville entière et son temple furent rasés à l’exception de trois tours et d’une partie du mur occidental.
 

« Quand donc vous apercevrez la chose immonde qui cause la désolation, dont a parlé Daniel le prophète, se tenant dans un lieu saint (que le lecteur exerce son discernement) , que ceux qui sont en Judée se mettent à fuir vers les montagnes ».

Matthieu 24:15,16.

 
 

La ‘ chose immonde ’

n’était pas du domaine du passé,
mais à venir.

La désolation complète eut lieu en 70 quand les Romains ont détruit la ville
et le temple de Jérusalem.

   La destruction du Second Temple,

  vue par Francesco Hayez. Venise
 
Cestius Gallus investit Jérusalem en 66 mais il leva le siège alors que la prise de la ville était imminente AR73. L’étrange tournure des événements permit aux chrétiens qui avaient été attentifs aux paroles de Jésus énoncées trente ans plus tôt de fuir la ville condamnée.
 

" Alors que ceux qui sont en Judée
se mettent à fuir "

Luc 21:21

 
‘ Tous les membres de l’Eglise de
Jérusalem s’enfuirent dans une ville
située au-delà du Jourdain,
du nom de Pella ’.

Eusèbe AR74


Vue de Pella dans la Décapole

 
Véritable leçon historique de survie !

Et remarquables preuves que les prédictions de la Bible ne sont pas fondées sur des interprétations humaines des circonstances ou des tendances existant au moment où elles furent émises et qu’il est ‘ bien d’y prêter attention ’.  2 Pierre 1:19-21.
 

 





Carte Chronologie Antiquités OrientalesTriade Osorkon et concept de trinité Roi TaharquaAntiquités Romaines Haut de page