Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
Jouez avec LouvreBible !
quiz.louvrebible.org
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




Tête de lion, gardien du temple  

AO 19807    Richelieu salle 3
                        
La tête présentée ici devait appartenir
à une paire de statues de félins
grandeur nature, assis gueule ouverte,
prêts à bondir sur l’intrus, mais inoffensifs
pour les desservants du sanctuaire.

Placé de part et d’autre de l’entrée
des lieux saints, il en gardait l’entrée.


La Bible utilise le lion comme symbole
de Babylone
(Daniel 7:2-4).

« Israël est une brebis dispersée.
Des lions l’ont dispersée […].
Nabuchodonosor le roi de Babylone
a rongé ses os. » - Jérémie 50:17

 Tête de lion, gardien du temple 

La Voie processionnelle est l’axe majeur de la ville qui conduisait par la porte d’Ishtar, déesse dont le lion était l’animal attribut, au sanctuaire de Mardouk. Le cortège des prêtres empruntait cette voie lors des cérémonies de la fête du Nouvel An. Une allusion à la procession de l’Akîtu est faite en Isaïe 46:1 : « Bel s’est courbé, Nebo s’effondre. Leurs idoles sont confiées aux animaux et aux bêtes de somme. » Ces dieux ne seront plus transportés avec honneur mais traînés comme de vulgaires bagages. A1115

Lion passant de Babylone

  Lion passant  A1116

AO 21118

Richelieu salle 6

Cette décoration en briques à glaçure,
que venait illuminer les rayons du soleil,
provient de la Voie processionnelle
de Mardouk, la ‘ rue de Babylone ’,
dont le nom officiel était :
‘ Que l’Arrogant ne passe pas ’.
 
 
  au dessus : La porte d'Ishtar

Une des huit portes de la cité intérieure
de Babylone.

Construite au nord de la ville en - 580

Pergamon museum

Berlin
 
< La ville de Babylone   OIM P28752

Maurice Bardin

Huile sur toile, 1936

Chigago Oriental Institute Museum

Reconstruction faite d'après les données
archéologiques trouvées par R. Koldewey
et Walter Andrae entre 1899 et 1917.
 

 Dans la Bible le lion est un symbole de Babylone

On a retrouvé à Babylone, près de la porte
d’Ishtar, des centaines de tablettes
cunéiformes datées du règne
de Nabuchodonosor.
« Sur quatre documents, le nom de Joakin
apparaît, à propos de distributions de produits
alimentaires. Il est orthographié de différentes
façons : Ja’ukînu, Jakûnînu. Il est dit ‘ roi du
pays de Jâhudu’. […] Ces tablettes confirment
donc la captivité de ce roi » du pays de Juda.
A. Parrot A197
  Les captifs juifs déportés à Babylone avec le roi Joakin ont pu assister passif
à ces cérémonies (2 Rois 24:8-16).

Deux cent ans avant sa réalisation,
le prophète Isaïe annoncera que les rédimés de Dieu reviendraient à Jérusalem, par « une grande route, la Voie de la Sainteté. L’impur n’y passera pas […]. Là il n’y aura pas de lion. » - Isaïe 35:8-10.
 
Voir aussi  La Captivité à Babylone, Eugène Delacroix    RF 4774
 
 

Lion passant de Babylone

 
 
 
 
 
 
 

 





Carte Chronologie Ordonnateur du sacrifice,  peinture du palais de MariKudurru de Meli-Shipak II Antiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page