Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Grand Sphinx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La Momie
Livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L´écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes




 

Tête de momie de bélier  

N 2892

Sully salle 19 vitrine 8


L’Egypte était un pays

extrêmement religieux où régnait le polythéisme.

Le bélier était consacré surtout à Amôn-Râ et à Khnoum.

 
Il faut noter ‘ l’extrême importance de la place que nulle part ailleurs, sauf en Egypte ancienne, les animaux occupaient dans la grammaire des symboles ’ et dans le culte. De nombreux dieux étaient représentés avec un corps humain et une tête d’animal ou d’oiseau.
 
Voyez ici ces têtes de momie de bélier ou de chat. Le bélier était consacré à Amôn-Râ, le “Roi des dieux”. Les Égyptiens auraient donc été horrifiés par le sacrifice de la Pâque, et l'aspersion de son sang sur le montants de leurs portes. De son vivant, le taureau Apis était gardé dans la ville de Memphis. Il était adoré comme l'incarnation du dieu Osiris, le grand dieu d'Égypte. Le culte du taureau Apis était si important qu'un deuil national était décrété à sa mort.  Ce culte idolâtrique influença certainement les israélites qui succombèrent au culte du veau d'or. Il est à noter que l’Égypte avait aussi pour symbole le taureau, comme l’Assyrie.
 
La plupart des sacrifices offerts par les Israélites auraient profondément choqué les Egyptiens, ce qui explique la demande de Moïse à Pharaon :

« Supposons que nous sacrifiions sous leurs yeux
ce qui est détestable pour les Egyptiens ; ne nous lapideraient-ils pas ? » (Exode 8:26).

Argument de poids.

Ce culte superstitieux conduisit les Egyptiens,
dans une idolâtrie toujours condamnée par Dieu (Exode 20:3 ; Romains 1:22-23),
à momifier des centaines de milliers d’animaux.

Toute hypothèse visant à expliquer
le monothéisme des écrits de Moïse
par une influence égyptienne est donc absolument dénuée de fondement AE37


Momie de chat 
   AF 9461
 
 

Comme le fait remarquer J. Garnier (The Worship of the Dead, Londres, 1909), polythéisme, dieux trinitaires, culte de la mère et de l'enfant, immortalité de l’âme, enfer, astrologie, zodiaque, sont autant de croyances égyptiennes (d’origine babylonienne) parfois citées dans les écrits de Moïse.

Mais ce n’est pas pour autant ce qu’enseigne réellement la Bible. Il est donc possible d’avoir une approche différente de celle des auteurs du livre Ce que la Bible doit à l’Egypte, Bayard, 2008.

 
 

 





Carte Chronologie Antiquités OrientalesLivre des morts et immortalité de âmeTaureau ApisAntiquités Romaines Haut de page