Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie




Hermès à la sandale     MR 238

Sully salle 17

Dieu grec, assimilé à Mercure
par les Romains, Hermès est considéré
comme le messager des dieux.

Il prend dans l’art classique l’allure
d’un jeune homme athlétique et imberbe.
Un de ses enfants les plus célèbre est Pan.

Cette copie du Louvre est très restaurée.

La tête est antique mais son appartenance
à la statue originelle est incertaine.
Complétée dès le XVI siècle, le personnage
a été identifié à un romain célèbre qui
reçut dans son champ la nouvelle
de sa nomination au consulat. C’est
par allusion à cet épisode que s’explique
l’ajout du soc de charrue.

 Hermès est cité dans le récit des Actes d'Apôtres.

« Ils appelaient Barnabas Zeus,
mais Paul, Hermès, puisque
c’était lui le porte-parole »

Actes 14:12 AR118

    Au 1er siècle de n.è. les habitants de Lystres crurent que Paul et Barnabas étaient des dieux.  Cette conclusion s’accorde avec l’idée qu’ils se faisaient d’Hermès, un héraut éloquent. Une inscription confirme que ses habitants lui rendaient un culte AR24
 
Le récit poursuit : « Le prêtre du dieu Zeus, dont le temple se trouvait à l’entrée de la ville, fit amener devant les portes de la cité des taureaux ornés de guirlandes et de fleurs. Déjà il s’apprêtait, avec la foule, à les offrir en sacrifice. Quand les apôtres Banarbas et Paul l’apprirent (nbp : ne parlant pas le lycaonien), ils déchirèrent leurs vêtements en signe de consternation. » - Actes 14:13,14, Bible du Semeur

L'oeuvre ci-dessous illustre bien cet épisode:
 
 
Fragment de relief architectural : préparatifs d'un sacrifice
N° d'entrée MNC 1786  n° usuel Ma 992
Non visible au 01/03/15
Premier quart du IIe siècle après J.-C.
Rome  Marbre
H. : 2,10 m. ; L. : 1,75 m.
Ancienne collection Mattei
Achat, 1894
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
  Les participants de cette cérémonie religieuse, un homme en toge, un joueur
de flûte deux assistants chargés d'amener
et de tuer le taureau du sacrifice,
ne représentent que la partie gauche
d'une composition plus imposante encore.
Il faut probablement restituer à droite,
le prêtre et l'autel.
La couronne de laurier que portent
les personnages indique peut-être
le départ ou le retour de l'empereur à Rome.
 
Voir aussi :

Mercure attachant ses talonnières 

RF 3023

Jean-Baptiste PIGALLE

Richelieu Cour Pujet

Pigalle fut agréé à l'Académie en 1741
avec un Mercure qu'il exécuta
pour sa réception.

La statue en plomb datée de 1753 nous garde le souvenir de l'œuvre monumentale aujourd'hui au musée de Berlin.

Elle provient des châteaux de Crécy puis d'Anet.

www.louvre.fr
 
 
Le nom du dieu Hermès  apparaît dans la forme verbale du mot grec, diérmêneuô, traduit par « interprété » dans le texte de l’évangile. AR104
 

 « Et, commençant par Moïse et parcourant tous les Prophètes,

il leur interpréta dans toutes les Ecritures ce qui le concernait. »

 Luc 24 :27, Bible de Jérusalem
 
Luc raconte que Jésus, sur la route d’Emmaüs avec deux disciples, “ leur interpréta dans toutes les Écritures les choses qui le concernaient ”, en commençant par les écrits de Moïse et des prophètes. Avec le préfixe, hérmêneuô marque l’intensité et signifie « expliquer complètement, interpréter ».
 
Dans ce chapitre au verset 44, Jésus nomme aussi les Psaumes. C’est donc aussi sur son autorité qu’on applique à sa vie les psaumes messianiques.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 





Carte Chronologie Antiquités OrientalesAntiquités EgyptiennesEros et Amour dans la BibleZeus et  origine biblique des mythes grecs Haut de page