Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Grand Sphinx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La Momie
Livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L´écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes




Artémis d’Ephèse      CA 1202

Sully 1er
salle 37 vitrine 1 (3)

Le corps de la déesse est gainé
dans une étroite tunique,
ornée de rangées de seins superposés ou
de testicules de taureaux,
symboles de fécondité.

Elle est coiffée d’un haut calathos. AR19

On a établi un rapport étroit avec
‘ la grande Artémis des Ephésiens ’
(Actes 19:28)
et les grandes déesses d’autres peuples.

A l’opposé de l’Artémis grecque, virginale,
elle est une opulente déesse de la Fécondité et
l’une des figures des déesses-mères.

 Artémis d’Ephèse, une des figures des déesses-mères

Une statue renommée la représente avec le visage, les mains et les pieds noirs. L’imposant temple qui lui était dédié est considéré comme l’une des Sept Merveilles du monde. Un commerce important s’établit autour de son culte. AR13
 
Denon Entresol
 

 " Grande est l'Artémis

des Ephésiens ! "

Actes 19:28

Elle présente d’étroites analogies
avec Cybèle la déesse phrygienne et
d’autres représentations féminines de la puissance divine
dans les pays d’Asie (Ma de Cappadoce, Astarté
de Phénicie, Atargatis et Myletta de Syrie).
 

On peut penser que toutes ces divinités ne sont que des variantes d’un seul et même concept religieux. AR14  On la représentait avec tous les attributs de la Mère des dieux et comme telle elle portait une couronne de tours, ce qui rappelle la tour de Babel.AR15

 
Ephèse fut le creuset
où le culte païen
de la déesse-mère
fut christianisé et transformé
en dévotion fervente
vouée à Marie faite
« Mère de Dieu ». AR16

C’est aux chrétiens d’Ephèse
que l’apôtre Paul avait annoncé une telle dérive.
Actes 20:17-30,
2 Thessaloniciens 2:3, note.
 

Théâtre d'Ephèse 
 
En 431 le troisième concile œcuménique tenu dans cette ville proclama Marie ‘Théotokos’, mot grec qui signifie ‘qui enfante Dieu’. L’emploi de ce titre par l’Eglise fut déterminant dans le développement de la doctrine mariale. Les processions de l’Assomption pourraient  trouver leur prototype dans celle faite en l’honneur de Cybèle et d’Artémis.  AR17, AR18
 

 





Carte Chronologie Antiquités OrientalesCybèle et fête des mèresGobelets aux squelettesAntiquités Romaines Haut de page