Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
Jouez avec LouvreBible !
quiz.louvrebible.org
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




Relief commémorant
 la restauration de Babylone

AO 20185

Richelieu salle 6
  vitrine 4

Ce texte commémore
le retour de la statue
de culte du dieu Ea. 

Esar-Haddôn était
le successeur et le fils cadet
de Sennachérib.

La Bible en fait mention
à trois reprises. A2123
 
Dans une de ses inscriptions A224 , il confirme le récit biblique du meurtre de son père par ses frères  (2 Rois 19:37; Isaïe 37:38). Au début de son règne, il commença à reconstruire Babylone. Il restaura le temple de l’Esagil et déclara : « Babylone j’ai rebâti, j’ai agrandi, j’ai rendu magnifique. » Ce texte commémore le retour de la statue du dieu Ea dans le temple de son fils Mardouk. A225

Le récit de 2 Chroniques 33:11 dit que « les généraux du roi d’Assyrie capturèrent Manassé […] et l’emmenèrent à Babylone ». Cette mention n’est pas inexacte car ce roi se vantait fièrement d’être le restaurateur de la ville détruite par son père. A226
 
Fragments des annales de Sennachérib     AO 7747

Mérodak-Baladân se proclama roi de Babylone à l’époque de l’accession de Sargon II.

Il semble que son intérêt pour la santé du roi Ezéchias de Juda, auxquel il envoie « des lettres et un cadeau » (Isaïe 39:1) soit motivé par le désir de former avec le royaume d’Elam une coalition contre l’Assyrie. L’attitude du roi de Juda qui lui montre la maison royale est condamnée par le prophète qui annonce que tous ses trésors seront transportés à Babylone (Isaïe 39:2-7). La Bible rapporte que « Sennachérib, roi d’Assyrie monta contre toutes les ville fortes de Juda, et s’en empara. » - 2 Rois 18:13.
 

Les annales de Sennachérib, inscrites à la fois sur le Prisme de l’Institut oriental de Chigago et sur le Prisme de Taylor conservé au British Museum
confirment qu’Ezéchias paya un lourd ‘ tribut d’or et d’argent ’.  A222

On lit : « Quant à [Ezéchias] de Juda, il ne s’était pas plié sous mon joug ; 46 de ses villes, je les ai prises. Je l’ai enfermé à Jérusalem, comme l’oiseau dans sa cage. »

« Sennachérib n’emploie pas à propos de Jérusalem la formule ‘ j’assiégeai et je conquis ’ par laquelle il indique qu’il s’empara de force d’autres villes de Juda  c’est reconnaître implicitement que Jérusalem ne fut pas prise d’assaut. […]  C’est ‘ l’Ange de Yahvé ’ qui contraignit Sennachérib à la retraite en exterminant une partie de son armée alors que le texte assyrien ne souffle mot d’une quelconque épidémie. »

J. Briend et M.-J Seux, Textes du Proche-Orient ancien et histoire d’Israël A223

 
Toutefois, les annales ne disent pas que le roi de Juda ait été fait prisonnier ou que Sennachérib se soit emparé de Jérusalem. Il s’agit là d’un aveu tacite qui confirme le récit biblique selon lequel l’élite des troupes a été détruite en une seule nuit . La Bible explique que ce fut l’œuvre d’un ange de Dieu. – 2 Rois 18,19.
 
 
 

 





Carte Chronologie Début du départementSceau cylindre de roi prtreAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page