Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
Jouez avec LouvreBible !
quiz.louvrebible.org
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




 

Stèle du prêtre Si Gabbor

AO 3027

Sully Levant salle C


Cette stèle funéraire présente
sous une longue inscription en araméen
une scène figurée avec un prêtre assis au banquet.


Le culte du dieu lune, Sîn en akkadien,
est déjà bien implanté dans la région d’Alep en Syrie.

Dans la longue dédicace le défunt fait le bilan
de sa vie et dit son désir d’obtenir une belle mort
et de jouir du repos dans l’au-delà sans que ses restes soient profanés.

 Stèle du prêtre Si Gabbor

On a retrouvé très peu d’inscriptions sur les tombes d’origine israélite, et elles se caractérisent par l’absence d’ornement. Parmi les mots grecs traduits par tombe, taphos souligne l’idée d’enterrement (comme en Matthieu 23:29), tandis que mnêéïon (mémorial, tombe de souvenir, comme dans le texte de Jean 5:28), met l’accent sur la perpétuation du souvenir de la personne décédée. A263, A264

 Mort dans la Bible

L' importance accordée à l’enterrement par les Hébreux est révélatrice de leur souci d’être gardé en mémoire dans des ‘ tombes de souvenir ’ (Jean 5:28, mnêméïon) A287 ou d’avoir leur nom inscrit dans le ‘ livre de souvenir ’. - Malachie 3:16.  

La notion fondamentale de souvenir
qu’impliquent les mots originaux donne
un sens particulier aux paroles du voleur
qui demanda à Jésus : « Souviens-toi de
moi lorsque tu viendras avec ton royaume »
- Luc 23:42.

 
Stèles funéraires    

AO 3026-7

Sully Levant salle C
 

Ces stèles portent
des inscriptions en araméen.?


C’est l’une des trois langues
dans lesquelles la Bible fut écrite
(voir notamment Esdras 4:8 à 6:18).

Langue sémitique ancienne, elle est
étroitement apparentée à l’hébreu A288,
car son alphabet est formé des même lettres qui portent les mêmes noms.
 
On peut noter la différence entre les formes anciennes de l’araméen et de l’hébreu en Genèse 31:47. Les expressions ne sont pas identiques, même si les deux noms signifient tous deux  :   « Tas [servant de] Témoin ».

Quelle langue Jésus parlait-il ? Les spécialistes sont considérablement partagés sur cette question. Jésus Christ put très bien employer une forme d’hébreu et un dialecte araméen.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 





Carte Chronologie Début du départementSceau cylindre de roi prêtreAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page