Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
Jouez avec LouvreBible !
quiz.louvrebible.org
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Syrie côtière
Ougarit Byblos




  Contrat en babylonien  

AO 7672

Sully salle 14 vitrine 14


La Bible et la chute de Babylone



  Cyrus conquit Babylone en 539 av. J-C. Cette année était considérée,
dans le calendrier babylonien,
comme la première année de son règne. www.louvre.fr
 
Il s’agit d’une date pivot A243, A244 car elle s’harmonise avec la chronologie tant profane que biblique. 

 La Bible et la chute de Babylone

La Chronique de Nabonide
est le texte cunéiforme le plus complet
qu’on possède sur la chute de Babylone.

On célébrait la fête du Nouvel An
et on avait apporté les différents dieux dans la ville.

Le récit s’accorde avec le texte biblique
(Daniel chapitre 5) qui montre que Belshatsar était roi à Babylone au moment où la ville fut renversée.

Il montre que la précision du texte de Daniel (5:29) selon lequel « il devint le troisième chef dans le royaume » s’accorde avec les faits.
 
 
L’explication de la chute de Babylone sur le Cylindre de Cyrus diffère de celle de la Bible.

Ce document cunéiforme, conservé au British Muséum, est essentiellement religieux. Il présente Cyrus attribuant le mérite de sa victoire à Mardouk. Ce texte a été qualifié ‘ de document de propagande rédigé par les prêtres babyloniens ’ dans le but d’expliquer la totale incapacité de ce dieu principal de Babylone de sauver la ville.
 
  Selon Hérodote (I, 191,192) lorsque Cyrus mit le siège devant la ville, il dirigea le fleuve au moyen d’un canal dans l’étang, […] et ainsi les eaux ayant baissé, il rendit guéable l’ancien lit.

Bien qu’un peu différent dans les détails, le récit de Xénophon (Cyropédie, VII, (5) 33) donne les mêmes éléments fondamentaux.
 
Le récit de Josèphe (Contre Apion, I, 150-153) s’harmonise avec le récit biblique selon lequel le roi qui fut tué la nuit de la chute de Babylone était Belshatsar, et non Nabonide.

Dieu est le Maître du temps. ‘ Le Père a placé sous sa propre autorité ’ à la fois les temps (chronos), la longueur des périodes, et les époques (kaïros), des époques caractérisées par certains événements (Actes 1:7). L’inspiration divine qui a permis aux historiens d’écrire leurs récits est une garantie infaillible de la véracité de la chronologie biblique. - 2 Pierre 1:21.
 
 
 

 





Carte Chronologie Début du départementSceau cylindre de roi prtreAntiquités EgyptiennesAntiquités Romaines Haut de page