Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
Jouez avec LouvreBible !
quiz.louvrebible.org
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Actualités
Tableau du mois
Oeuvre du mois
Livre du mois
Article du mois
Emplacement
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Levant Syrie côtière
Ougarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La momie
Le livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie
Visite thématique
Recherche une oeuvre
Recherche sur un thème
Visite ludique
Le saviez-vous - série 1
Le saviez-vous - série 2
Le saviez-vous - série 3
Diaporama
En savoir plus ?
Commander le livre par Internet
Bon de commande A imprimer
Contact
Bibliographie
Notes
Glossaire


Symboles chrétiens ?
 

Dans la littérature et l’art religieux, on retrouve souvent des étoiles, des croissants de lune, des poissons ou des gargouilles. Ces symboles sont-ils chrétiens ? Le christianisme a-t-il un emblème ?
                           
   
                           
On pense généralement que Jésus est mort sur une croix. D’autres disent qu’il s’agit d’un simple poteau. On ne peut cependant être affirmatif sur cette question. Quelques éléments permettent une réflexion personnelle.

La croix, symbole chrétien ?

 
Le mot grec stauros, que l’on traduit par croix, signifie à proprement parler ‘ poteau ’ ; c’est un pieu dressé, un pal, un gibet, ou un piquet que l’on enfonce dans le sol. Même chez les Romains, la crux (dont dérive notre mot croix) devait être à l’origine un poteau droit. S’il est vrai qu’en certains endroits ces mots désignent des objets en forme de croix, au départ ni le stauros grec ni la crux latine n’avaient ce sens. La Bible utilise aussi le mot grec xylon pour désigner l’instrument sur lequel Jésus est mort.  AR31
                           

“Le Dieu de nos ancêtres a ressuscité Jésus, que vous avez tué en le clouant au bois." 

 
Ce mot signifie “ bois II. Baguette ou morceau de bois III. Plus tard, arbre ”. La Bible Segond 21 rend ce mot par ‘bois’,
par exemple dans Actes 5:30 : “Le Dieu de nos ancêtres
a ressuscité Jésus, que vous avez tué en le clouant au bois.

En le médecin Luc (24:40) précise : « Il leur montra ses mains et ses pieds », pour que les disciples voient les marques des clous.
                           

Des écrivains comme Justin croyaient que
Jésus était mort
sur une croix

 
Des écrivains du début de notre ère, comme Justin (114-167) croyaient cependant que Jésus était mort sur une croix.
Justin suivait en réalité la description d’un ouvrage antérieur intitulé
la « Lettre de Barnabas ». On peut faire remarquer que cet auteur
ne connaissait pas les Écritures hébraïques. Et comment a-t-il pu supposer qu’Abraham connaissait l’alphabet grec plusieurs siècles
avant son apparition ?  AA231
                           
Il a fallu attendre le quatrième siècle de notre ère pour que la croix devienne un emblème populaire dans la chrétienté. À l’époque, l’empereur Constantin avait adopté le labarum. Cependant ce signe ne représente pas le poteau sur lequel Jésus est mort, mais les lettres khi (Χ) et rô (Ρ) superposées. Beaucoup se sont mis à croire que cette figure représentait les deux premières lettres du mot “Christ” en grec (XRristos).

Fait étrange mais incontestable, dans les siècles qui ont précédé la naissance du Christ, et depuis lors dans les pays qui n’ont pas été touchés par l’enseignement de l’Eglise, la croix a été utilisée comme symbole sacré. AR42
                           
 
 
Mosaïque funéraire de Karthago

MND 576
 

Denon 

Rez-de-chaussée 

salle 28

 

Rien ne permet d’affirmer
que les termes originaux
désignent la croix traditionnelle,

d’autant plus que ce symbole
religieux était utilisé par des non-chrétiens bien avant Christ.

Au fil des siècles
environ 400 sortes
de croix ont vu le jour.

                           
La représentation de la mort rédemptrice du Christ ne figure pas dans l’art symbolique des premiers siècles. La plupart des érudits s’accordent pour dire que la croix ne servit pas de référence graphique avant l’époque de Constantin.  AR36   AR40

Le poisson, symbole chrétien ?

Et le poisson ? On a retrouvé des objets datant du second siècle qui comportaient cette image associée au mot grec ICHTHÝS, qui veut dire poisson. On pense que c’est l’anagramme de l’expression Iêsous CHristos THéou Yios Soter, qui veut dire “Jésus Christ, Fils de Dieu, Sauveur”, en grec. S’agit-il vraiment d’un emblème chrétien ?
                           
                           
Relief au poisson à la croix   MA 3034
Denon Entresol salle B  IV siècle après J.-C
Non visible actuellement
Symboles chrétiens sur une pierre tombale datant du 3ème siècle :
Couronne, poissons, ancre  AA233
                           
Les fouilles des kellia, ces cellules de moines installées dans le désert du sud-est d’Alexandrie au début de notre ère, ont livré des traces du poisson, signe de la nouvelle foi et du Christ Sauveur. On trouve cependant à maintes reprises le poisson dans le symbolisme païen de l’Antiquité, souvent en dehors de toute scène aquatique. AA234

Un des exemples de l’image, dessinée par un moine sur le mur de sa cellule, est maintenant conservé au Musée du Louvre. On peut y distinguer très visiblement le poisson dominé par la croix. Certains Juifs ont emprunté le poisson aux religions païennes et ce symbole est apparu dans les plus vieilles catacombes chrétiennes. On ne sait pas quand on a commencé à interpréter le mot ‘ poisson ’ (ichthýs) comme cryptogramme de ‘ Jésus Christ, Fils de Dieu, Sauveur ’ ; mais à la suite de cette interprétation, le poisson s’est généralisé comme emblème chrétien.

La fleur de lys, symbole de la trinité

  Certaines fleurs sont également devenues
des symboles religieux. Dans leur mythologie,
de nombreuses nations avaient un arbre sacré,
tel que le palmier, le grenadier, le cyprès, la vigne.

La fleur de lys remonte à une époque plus récente.

Utilisée dans l’Égypte et dans l’Inde antiques,
on la retrouve dans les armoiries des rois de France.
A l’origine le nombre dans le motif était indéfini.

Mais en 1376 Charles V, roi des Français,
limita à trois les fleurs de lys, en l’honneur
de la Sainte TrinitéAA232
 
Portière aux armes de France    OA 5042
Vers 1740 Paris Laine et soie
Manufacture des Gobelins,
Atelier de Pierre-François COZETTE   Non visible
                           
Le bâton recourbé des augures étrusques qui ressemblait à une houlette de berger, serait l’ancêtre de la crosse portée par les évêques catholiques. La crosse avait initialement la forme d'un tau grec (T), mais à partir du   XII ème siècle son extrémité supérieure a pris la forme recourbée qui est aujourd'hui la plus répandue, en volute. AA235

La crosse, symbole chrétien ?

   
Crosse Annonciation  MRR 810
Premier tiers du XIIIe siècle
Email champlevé sur cuivre doré
 
Saint Augustin  RF 1164
Vers 1494 Denon 1er salle 5
 
Crosseron  OA 7287
Email champlevé Vers 1200
Richelieu 1er ét  salle 2 vit 23
                           
   
Sacre de l'empereur Napoléon Ier dans la cathédrale Notre-Dame de Paris,
le 2 décembre 1804 Inv 3699
J-Louis DAVID  Denon 1er étage Daru salle 75
   
                           
                           
Les emblèmes religieux ont toujours représenté des cultes non fondés sur la Bible, ce qui explique pourquoi les premiers chrétiens n’en possédaient pas. Il en va de même aujourd’hui, car les chrétiens suivent ce conseil des Écritures : " Nous marchons par la foi, non par la vue. ” – 2 Corinthiens 5:7
                           
                           
                           
                           
                           
                           
                           
                           

 





Vers visite rapide

Vers visite guidée

Antiquités orientales    Département antiquités orientales
Antiquités égyptiennes    Département antiquités égyptiennes
Antiquités romaines    Département antiquités romaines