Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Actualités
Tableau du mois
Oeuvre du mois
Livre du mois
Article du mois
Emplacement
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Levant Syrie côtière
Ougarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La momie
Le livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie
Visite thématique
Recherche une oeuvre
Recherche sur un thème
Visite ludique
Le saviez-vous - série 1
Le saviez-vous - série 2
Le saviez-vous - série 3
Diaporama
En savoir plus ?
Commander le livre par Internet
Bon de commande A imprimer
Contact
Bibliographie
Notes
Glossaire


Alexandre, nœud gordien et prophétie
 
D’après la légende, au temps d’Alexandre le Grand, le nœud gordien était réputé pour être la plus grande énigme. Alexandre aurait résolu la question en tranchant le nœud d’un coup d’épée. Lorsqu’ils ont expliqué des prophéties, Daniel et Joseph en attribuaient le mérite à Dieu, le seul capable de dénouer des nœuds complexes.
                           
 
Portrait d’Alexandre le Grand 
 
dit Hermès Azara      Ma 436
 
Richelieu salle 17
(non visible actuellement)

 
L’inscription antique gravée
sur cet hermès (pilier dont la partie
supérieure est sculptée en forme de tête)
identifie avec certitude Alexandre
[le Grand] fils de Philippe,
[roi de] Macédoine.

La coiffure léonine aux mèches
se recourbant au-dessus du front
est particulièrement reconnaissable.
                           
Selon la légende, Midas se rendit sur un char à l’assemblée populaire dont les membres s’apprêtaient à élire le futur souverain. Le timon de son char était lié par le fameux ‘ nœud gordien ’. Selon la prophétie, celui qui parviendrait à le dénouer deviendrait le maître de l’Asie. Exploit qu’accomplit Alexandre.
                           
 
                           
 
Alexandre tranchant le noeud gordien inv 29503 recto [A gauche/haut]
Charles Le Brun
Vers 1665/1673
Fonds des dessins et miniatures
Assiette : Le roi Midas reçoit les oreilles d'âne  R 315
Fin du XVIe siècle
Limoges Émail peint sur cuivre
Richelieu 1er salle 20 vit 1
Alexandre tranchant le nœud gordien 

Jean Simon Berthélemy
Ecole des beaux-arts Paris
                           
De tout temps, des sages ont cherché non seulement à démêler des nœuds élaborés mais aussi à élucider des énigmes et à interpréter des prophéties. A l’époque du prophète Daniel, les sages de Babylone ont été incapables d’interpréter l’écriture qui est apparue miraculeusement sur le mur du palais du roi Belshatsar lors d’un grand festin. Seul Daniel, prophète âgé de Yhwh et qui avait la réputation de ‘ dénouer les nœuds ’ (‘ de résoudre les questions difficiles ’, Segond 21, TOB), a pu interpréter le message. Cette prophétie qui annonçait la destruction de l’Empire babylonien s’est accomplie la nuit même. - Daniel 5:25-30, TMN, Chouraqui
                           
Le festin de Balthasar

inv 6350  Rembrandt,  1635
Londres, The National Gallery

Le moment choisi par Rembrandt est le moment
où Balthasar se retourne pour lire l’inscription,
que la main achève
de tracer. AA251

Dans son geste de la main gauche, il déséquilibre
la servante, qui renverse
le vin sur sa manche.

Le tableau superpose deux écrans : l’écran traditionnel,
et l'écran de projection.
 
                           
L’écran traditionnel, formé par le manteau de Balthsar, sépare un espace restreint, occupé par le roi et par sa servante, de l’espace vague, à gauche, où sont représentés le spectateurs de la scène ; mais il y a aussi l’écran de projection que forme en haut à droite le mur, avec son inscription lumineuse. Curieusement, la main de Dieu est une main droite disposée à gauche, comme celle de Balthasar.

La main n’écrit donc pas en face d’elle, mais ‘ contre soi ’, en aveugle, comme un homme écrirait sur son ventre : Rembrandt signifie par là que Dieu est derrière l’écran, et conçoit les lettres lumineuses comme des fentes de derrière lesquelles la lumière divine irradie. AA202
                           
 
 
« Les interprétations
n’appartiennent-elles pas

à Dieu ? » 

Genèse 40:8

 

  Le mot grec pour
‘ interprétation ’ signifie
‘ solution, révélation ’,
avec l’idée que ‘ ce qui
est ainsi relâché
ou détaché avait été
lié auparavant ’.
 
 
« Aucune prophétie ne
peut être dénouée par

un seul homme seul. » 

2 Pierre 1:20
                           
Le mot ‘ prophétie ’ a été défini comme l’avenir révélé, des événements décrits avant qu’ils ne se produisent. D’où viennent les véritables prophéties ? L’apôtre Pierre écrit : « Aucune prophétie de l’Ecriture ne provient d’une interprétation personnelle. » (2 Pierre 1:20) Le mot grec pour ‘ interprétation ’ signifie ‘ solution, révélation ’, avec l’idée que ce qui est ainsi relâché ou détaché avait été lié auparavant. Une autre version rend ce passage : « Aucune prophétie ne peut être dénouée par un seul homme seul. » Et Pierre d’expliquer que « La prophétie n’a jamais été apportée par la volonté de l’homme, mais des hommes ont parlé de la part de Dieu, comme ils étaient portés par l’esprit saint. » – 2 Pierre 1:21
                           
Il y a 3700 ans, deux hommes emprisonnés en Égypte ont chacun fait un rêve qui les a laissés perplexes. N’ayant aucun contact avec les sages du pays, ils en ont parlé avec Joseph, un autre détenu : « Nous avons rêvé un rêve, et il n’y a pas d’interprète avec nous. » Ce serviteur de Dieu les a invités à lui raconter leurs rêves mais il a d’abord précisé : « Les interprétations n’appartiennent-elles pas à Dieu ? » (Genèse 40:8).
                           
                           
L'Egypte sauvée par Joseph inv 2196
Abel de Pujol, 1827   Sully 1er salle 29
 
Plafond commandé en 1826. Les voussures sont dues également au pinceau d'Abel de Pujol.
Au centre de chacune d'elles, une composition imitant un bas-relief en bronze, représentant
les principaux traits de la vie de Joseph 
Hormin récompensé par Séthi Ier  C 213
Sully salle 27 vitrine 2
 
Pharaon remet des colliers d’or à son chef
du harem. Cette scène illustre bien
la récompense faite à Joseph AE49,
quand Pharaon « plaça un collier d’or autour
de son cou. ». - Genèse 41:42
                       
est encadré par deux couples d'adolescents tenant des guirlandes de fruits. Au-dessous de la corniche, Abel de Pujol à réalisé onze bas-reliefs feints, peints en grisaille et représentant des scènes de la vie quotidienne des Égyptiens.   <
Plat ovale :
Joseph recevant ses frères

N 72
 
Vers 1565 - 1570 Urbino Faïence
Atelier FONTANA
 
Richelieu 1er
salle 20 vit 4
                           
Comme un marin expérimenté est capable de dénouer des nœuds complexes, le Dieu de Joseph serait capable d’expliquer les prophéties. Et c’est ce qu’il a fait (Genèse 40:13,19). Plus tard, quand Joseph a paru devant le pharaon d’Égypte pour lui expliquer ses rêves, une période de sept années d’abondance était sur le point de commencer. Grâce à l’esprit de Dieu et l’explication des rêves, des dispositions ont été prises pour stocker les récoltes exceptionnelles à venir. – Genèse 41:29-44
                           
Joseph et Daniel ont comparu devant les rois de leur temps pour annoncer des messages prophétiques. Des chrétiens du Ier siècle se sont adressés à leurs contemporains en tant que porte-parole du Dieu de prophétie. Des prophéties de la Bible devraient-elles encore se réaliser de nos jours ?  Et qui pourraient les interpréter ? Il reste à dénouer le nœud.
                           
                           

 





Vers visite rapide

Vers visite guidée

Antiquités orientales    Département antiquités orientales
Antiquités égyptiennes    Département antiquités égyptiennes
Antiquités romaines    Département antiquités romaines