Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Actualités
Tableau du mois
Oeuvre du mois
Livre du mois
Article du mois
Emplacement
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Levant Syrie côtière
Ougarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La momie
Le livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie
Visite thématique
Recherche une oeuvre
Recherche sur un thème
Visite ludique
Le saviez-vous - série 1
Le saviez-vous - série 2
Le saviez-vous - série 3
Diaporama
En savoir plus ?
Commander le livre par Internet
Bon de commande A imprimer
Contact
Bibliographie
Notes
Glossaire


Histoire du Louvre

 
En 1793, l’année même où Louis XVI et Marie-Antoinette sont conduits à la guillotine, le gouvernement révolutionnaire ouvre dans l’ancien palais royal du Louvre un musée qui deviendra l’un des plus grands du monde. Ce palais, où les rois de France ont séjourné épisodiquement à partir de Philippe Auguste jusqu’à 1682, offre maintenant une surface d’exposition de près de vingt hectares sur trois, voir quatre étages. Bref retour sur l’histoire du Louvre.
               
 
Le Louvre médiéval représentait
pour Paris ce que la Tour de Londres
était pour la capitale anglaise :

un donjon fortifié sur la rive du fleuve.

Pendant longtemps cette forteresse servira de prison et d’arsenal.

Elle se trouve alors à l’extrémité occidentale de la ville, en dehors
des murs.
               

Historique de la construction
du Louvre

 
1200 : la forteresse de Philippe Auguste
 
1300 : Charles V, la demeure royale
 
1570 : François 1er, le palais des Tuileries
 
1600 : Henri IV, le grand dessein
 
1680 : Louis XIV, le cour Carrée
 
1810 : Napoléon 1er, le Carrousel
 
1870 : Napoléon III, le Nouveau Louvre

1990 : Mitterrand, le Grand Louvre
 

Historique de la construction du Louvre

Louvre, cour Carrée 

Pour celui qui désire mieux comprendre la structure du Louvre, le mieux est d’y pénétrer par l’est. Un pont franchit les douves et permet d’accéder à l’immense cour Carrée. Une tour se dressait dans son angle sud-ouest ; elle avait été construite par Philippe II Auguste.
               
  Une nouvelle enceinte (le long
de la seine et vers l’ouest) isole
le quartier du Louvre qui s’est peuplé
des bâtiments de l’église des
Quinze-Vingt, fondée par saint Louis.


Charles V
fait décorer et
remanier le château pour en faire une demeure de plaisance.
               
François 1er fait raser le donjon ;

à droite, la construction
du palais des Tuileries
est entreprise par
Catherine de Médicis
vers 1570.
 
               
  Henri IV commence le « grand dessein » :  c’est-à-dire la réunion
des palais du Louvre et des Tuileries,

matérialisée par la construction de la Petite Galerie, entreprise sous le règne
de Charles IX, et de la Grande Galerie,
qui s’étend le long de la Seine.
               
 
Louis XIV reprend ce grand dessein,

multipliant par quatre la surface de la
cour Carrée, remaniant la petite Galerie
et restructurant le Palais des Tuileries,
qui domine désormais le grand jardin dessiné par Le Nôtre.

Mais l’abandon du Louvre en faveur de Versailles arrête le chantier.
               
 
Napoléon cherche à relier Louvre
et Tuileries du côté de la rue de Rivoli nouvellement percée. Mais l’aile Rohan demeure inachevée. L’arc de triomphe
du Carrousel s’érige à partir de 1806.

Vers 1870, le nouveau Louvre de Napoléon III forme un quadrilatère qui réunit les deux palais.
               
  Un vaste ensemble de cours
intérieures tente de rétablir l’unité entre ces deux palis d’orientation différente.
L’incendie du palais des tuileries en
1871 puis sa destruction vont ouvrir
une nouvelle perspective vers le jardin.

En 1981 sera prise la décision de libérer l’aile Richelieu occupée par le ministère des Finances depuis un siècle.
               
Les travaux de rénovation entrepris par François Mitterrand dans les années 1990 vont faire de cet ancien palais des rois de France le Grand Louvre, et le plus beau musée du monde.
               
               
Voir aussi            
               
 
Un jour de revue sous l'Empire

RF 60

Au fond, l'arc de triomphe du Carrousel et les Tuileries.  1862

 
Hippolyte BELLANGER 

Paris, 1800 - Paris, 1866
               
Peint sous Napoléon III (figures par Bellanger ; architecture par Dauzats), ce tableau évoque le Paris de Napoléon Ier. Siège du pouvoir impérial, le palais des Tuileries, détruit après l'incendie de 1871, s'étendait entre les pavillons de Flore et de Marsan, à l'ouest du palais du Louvre.
               
Le Pont-Neuf à Paris, avec à droite

la pompe de la Samaritaine,
  1755

R.F. 1971-13
  
 
Sully Entresol
 
Histoire du Louvre salle 1
 
               
En 1755, entre le Pont-Neuf et le Louvre, on aperçoit l'hôtel du Petit-Bourbon. Puis la densité du palais du Louvre s'impose par sa façade donnant sur le jardin de l'Infante avant les travaux de remaniement de Gabriel. On peut observer les hautes toitures du pavillon du Roi, du pavillon de l'Horloge et de celui de Beauvais.
 
Raguenet emploie probablement une chambre, c'est-à-dire un instrument d'optique pour tracer et placer tous les bâtiments. Ces tableaux deviennent une mine d'informations et de détails pittoresques sur le Paris du XVIIIe siècle.
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               

 





Vers visite rapide

Vers visite guidée

Antiquités orientales    Département antiquités orientales
Antiquités égyptiennes    Département antiquités égyptiennes
Antiquités romaines    Département antiquités romaines