Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Actualités
Tableau du mois
Oeuvre du mois
Livre du mois
Article du mois
Emplacement
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Levant Syrie côtière
Ougarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La momie
Le livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie
Visite thématique
Recherche une oeuvre
Recherche sur un thème
Visite ludique
Le saviez-vous - série 1
Le saviez-vous - série 2
Le saviez-vous - série 3
Diaporama
En savoir plus ?
Commander le livre par Internet
Bon de commande A imprimer
Contact
Bibliographie
Notes
Glossaire


L’aventure archéologique,
 
par André Parrot
 
 
L’aventure archéologique n’est pas une aventure de tout repos. André Parrot a traversé des épreuves, vécu des drames, connu des hauts et des bas dans ces chantiers où l’esprit d’équipe compte parfois autant que la compétence scientifique. Ce livre est un récit vivant où souffle l’esprit d’un homme qu’anime la passion de la découverte.
               
 
L’aventure archéologique
 
André Parrot
 
Editions Robert Laffont, Paris, 1979
 
 
 
Un des plus grands archéologues
de notre temps raconte sa vie presque
entièrement consacrée  à la mise au jour de quelques-unes des plus vieilles civilisations, notamment dans l’ancienne Mésopotamie.
 
Mort à Paris en 1980, ce fils de pasteur  (‘Je n’ai jamais remis en question mon appartenance à l’Eglise luthérienne, bien qu’elle fût minoritaire’, pge 13),
est le premier directeur du musée du Louvre.
 
Ancien conservateur en chef des Musées
Nationaux, Professeur à l’école du Louvre,
il a été Chef de la mission archéologique de Mari.
               
Il s’est particulièrement illustré à Larsa, l’ancienne rivale d’Our, à Lagash (Tello), au confluent du Tigre et de l’Euphrate, où il a poursuivi avec succès des fouilles commencées au XIX è siècle.
               
Pendant près de quarante ans,
au Tell Hariri sur le moyen Euphrate,
près de la frontière de l’Irak,
 
il a retrouvé et ressuscité l’une des
plus prestigieuses capitales de l’Orient ancien
dont on ignorait presque tout : Mari…
 
Vingt et une campagnes de fouilles ont
permis à André Parrot de reconstituer
l’histoire mouvementée de Mari depuis
le quatrième millénaire jusqu’au IIIè siècle av.n.è.
 
Mari fut finalement rayée de la carte par
Hammurabi, roi de Babylone. Mais les milliers de tablettes de « ses archives royales » constituent
pour elle la plus éclatantes des revanches posthumes.
 
               
Cette maquette du palais de Mari, complexe qualifié de ‘joyau de l’architecture archaïque’, témoigne de la brillante civilisation que fut la cité-état de Mari, détruite par Hammourabi vers 1760 av n.è. On peut penser que les Juifs passèrent devant ces ruines lorsqu’ils furent emmenés en exil à Babylone.
               
 
Maquette des ruines du palais de Mari  
 
SN     Richelieu salle 2
 
 
 
La découverte de ce site,
qui a livré plus de 15 000 tablettes
d’argile gravées en écriture cunéiforme,
a permis de mieux connaître le monde dans lequel vécut Abraham.
               
Pour André Parrot, les archives « révèlent des similitudes étonnantes entre les peuples qu’elles mentionnent et ce que nous dit l’Ancien Testament de l’époque des patriarches »  (page 180). Certains des documents mentionnent Péleg, Serug, Nahor, Térah, Haran, noms que l’on retrouve dans le récit de la Genèse comme étant ceux des ancêtres d’Abraham. - Genèse 11:17-26.
               

L’archéologie biblique a l’indéniable mérite d’avoir enrichi

notre compréhension de

l’univers de la Bible.

 
Ces épisodes de l’Ancien Testament qui avait nourri ma jeunesse, je me persuadais qu’il fallait les replacer dans leur cadre géographique, dans leur contexte historique, et que la compréhension du texte sacré ne pourrait qu’y gagner. (page 14)
               
Dans l’ensemble l’archéologie tend à confirmer la valeur historique de la narration biblique. Mais elle ne peut infirmer l’histoire biblique de façon concluante.  Elle peut par contre faire revivre le monde matériel auquel la Bible renvoie. A quoi ressemblait un haut lieu ? Quel aspect avait un miroir antique ? De tels renseignements élargissent notre compréhension du texte. L’archéologie complète aussi le récit historique en présentant parfois une autre version des faits. Enfin, elle fait connaître la vie et la pensée des voisins de l’Israël antique, et éclaire le contexte intellectuel au sein duquel la pensée israélite s’est développée.
               
 
L’archéologie,
 
nécessaire à la foi ?
 
 
«  La foi est l’attente assurée de choses
qu’on espère, la démonstration évidente
de réalités que pourtant on ne voit pas. »

Hébreux 11:1

               
L’archéologie biblique a l’indéniable mérite d’avoir enrichi notre compréhension de l’univers de la Bible. Mais  cette science a ses limites. Les objets mis au jour doivent être interprétés, et l’interprétation est sujette à l’erreur humaine et à des changements. La foi chrétienne ne repose pas sur des tessons de poteries, des briques en décomposition ou des murailles en ruines, mais sur l’ensemble harmonieux des vérités spirituelles énoncées dans la Bible. C’est la Bible, ce recueil de documents écrits, qui donne l’image la plus nette du passé de l’homme, et elle est parvenue jusqu’à aujourd’hui, non grâce aux fouilles archéologiques, mais parce qu’elle a été préservée par son Auteur. La Bible “ est vivante et puissante ”.
               
« Les pierres crieront », disait un jour Jésus. Il existe certes un langage des pierres, mais comme le fait remarquer André Parrot, il est aussi opportun d’entendre celui des témoins que nous avons cités. Ils furent les contemporains d’événements que ne peuvent ignorer croyants et agnostiques, tant ils ont marqué à jamais l’Histoire de l’humanité.
               
Voir aussi              
               
La Bible et sa survie        
               
               
               
               
               

 





Vers visite rapide

Vers visite guidée

Antiquités orientales    Département antiquités orientales
Antiquités égyptiennes    Département antiquités égyptiennes
Antiquités romaines    Département antiquités romaines