Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
Jouez avec LouvreBible !
quiz.louvrebible.org
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Actualités
Tableau du mois
Oeuvre du mois
Livre du mois
Article du mois
Emplacement
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Levant Syrie côtière
Ougarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La momie
Le livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie
Visite thématique
Recherche une oeuvre
Recherche sur un thème
Visite ludique
Le saviez-vous - série 1
Le saviez-vous - série 2
Le saviez-vous - série 3
Diaporama
En savoir plus ?
Commander le livre par Internet
Bon de commande A imprimer
Contact
Bibliographie
Notes
Glossaire


Agar

 

Servante égyptienne de Sara, concubine d’Abraham et mère de Yishmaël. Comme elle est toujours stérile, Sarah présente Agar comme seconde épouse à Abraham. Mais une fois enceinte, Agar commençe à mépriser sa maîtresse, à tel point que celle-ci s’en plaint à son mari. “ Et Abram dit à Saraï : ‘ Écoute ! Tu peux disposer de ta servante. Fais-lui ce qui est bon à tes yeux. ’ Alors Saraï se mit à l’humilier, si bien qu’elle s’enfuit loin d’elle. ”  L’ange de Dieu trouve Agar près d’une source, sur le chemin de Shour. Il lui dit de retourner chez sa maîtresse et de s’humilier sous sa main. Il ajouta que Yhwh multipliera beaucoup sa semence et qu’elle devra donner le nom de Yishmaël au fils qui lui naîtra. Abraham avait 86 ans à la naissance de Yishmaël.
           
« Saraï, la femme d’Abram, ne lui avait pas donné d’enfant. Mais elle avait une esclave égyptienne nommée Agar. Saraï dit à son mari : « Tu vois : le Seigneur m’a empêchée d’avoir des enfants. Je pourrai peut-être avoir un fils grâce à mon esclave. Passe la nuit avec elle. » Abram accepta la proposition de Saraï. Saraï prit alors son esclave Agar et la donna comme femme à Abram son mari. Il y avait dix ans qu’Abram habitait le pays de Canaan. Abram passa la nuit avec Agar, qui devint enceinte. Quand elle sut qu’elle attendait un enfant, elle regarda sa maîtresse avec mépris. Saraï dit alors à Abram : « A toi de supporter les conséquences de l’injure qui m’est faite ! C’est bien moi qui ai mis mon esclave dans tes bras, mais depuis qu’elle s’est vue enceinte, elle s’est mise à me mépriser. Que le Seigneur soit juge entre toi et moi ! » Abram lui répondit : « C’est ton esclave, elle est en ton pouvoir. Fais-lui ce qui te plaît. » Alors Saraï maltraita tellement Agar que celle-ci s’enfuit dans le désert. » - Genèse 16:1-6 (Bible en français courant)
           
 
Sarah engage Abraham à prendre Agar pour femme
 
 inv 1693
 
 
Cornelis van POELENBURGH
 
Utrecht, 1667


Tableau gardant le souvenir des petites compositions d’Elsheimer
  
« Tu vois : le Seigneur
m’a empêchée d’avoir des enfants.
Je pourrai peut-être avoir un fils
grâce à mon esclave.
Passe la nuit avec elle. »

Genèse 16 :2

           
Convenait-il que Saraï offre sa servante Agar comme femme à Abram ? La proposition de Saraï correspondait à la coutume de l’époque selon laquelle une femme stérile devait fournir une concubine à son mari afin qu’il engendre un héritier. Cette coutume est aussi attestée dans le droit mésopotamien (BFC, verset 2 note m).
           
La polygamie est apparue chez les descendants de Caïn. Elle a fini par s’imposer et a été adoptée par les Israélites. Malgré tout, Dieu n’a jamais abandonné la norme originelle qu’est la monogamie (Genèse 2:21,22). Noé et ses fils étaient manifestement tous monogames (Genèse 7:7;9:1). Jésus Christ a réaffirmé que la monogamie était la règle. - Matthieu 19:4-8.  
 
Polygamie
 
 Ou
 
 monogamie ?
 
           
« L’ange du Seigneur la vit près de la source qui est sur la route de Chour et lui demanda : « Agar, esclave de Saraï, d’où viens-tu et où vas-tu ? » Elle répondit : « Je me suis enfuie de chez ma maîtresse. » — « Retourne auprès de ta maîtresse, reprit l’ange, et sois-lui soumise. Le Seigneur te donnera des descendants en si grand nombre qu’on ne pourra pas les compter. Tu vas avoir un fils. Tu l’appelleras Ismaël, car le Seigneur a entendu n ton cri de détresse. Ton fils sera comme un âne sauvage. Il combattra contre tous et tous combattront contre lui. Il vivra seul, à l’écart de tous ses semblables. » Agar se demandait : « Ai-je réellement vu Celui qui me voit ? » et elle donna ce nom au Seigneur qui lui avait parlé : «Tu es El-Roï, le Dieu qui me voit.» C’est pourquoi le puits qui se trouve entre Cadès et Béred est appelé puits de Lahaï-Roï, ou puits du Vivant qui me voit. Agar mit au monde un fils que son père Abram nomma Ismaël. Abram avait quatre-vingt-six ans lorsqu’Agar lui donna ce fils. » Genèse 16:7-16
           
           
Sarah présente Agar l’Egyptienne à
Abraham pour qu’elle donne à ce
dernier un enfant. RF 3709
 D’après Adriaen van der WERFF
Sarah présente Agar comme
seconde épouse à Abraham  Inv 1265

Philip van DYCK Vers 1708

           
           
Abraham renvoyant Agar et Ismaël  
inv 1266   Philip van DYCK   vers 1708

Richelieu   2ème étage salle A

Agar et l’ange    RF 1997-35 
Giuseppe Bartolomeo CHIARI    Denon 1er étage salle 20  Réplique d’une grande toile ovale autrefois dans la collection du marquis Pallavicini à Rome.
 
« L’enfant grandit. Quand Sara cessa de l’allaiter, Abraham fit un grand banquet. Un jour Ismaël, l’enfant que l’Égyptienne Agar avait donné à Abraham, était en train de jouer. Sara le vit et dit à Abraham : « Chasse cette esclave et son fils. Celui-ci ne doit pas hériter avec mon fils Isaac » Ces paroles firent beaucoup de peine à Abraham, parce qu’Ismaël était aussi son fils. Mais Dieu lui dit : « Ne sois pas contrarié au sujet de ton esclave et de son enfant. Accepte de faire tout ce que Sara t’a dit. En effet, c’est par Isaac que tu auras les descendants que je t’ai promis. Quant au fils de ton esclave, je ferai aussi naître de lui une nation, car il est ton fils. » - Genèse 21:8-13
           
 
L’ange apparaissant à Agar
dans le désert  
 
inv 393
 
Pier Francesco MOLA
Vers 1657
A gauche, un ange apparaît à Agar, agenouillée devant son fils Ismaël expirant de soif, et lui montre une source cachée au milieu d’arbres et de rochers.
 
Denon 1er étage salle 17
           
« Il est écrit qu’Abraham a acquis deux fils, un par la servante et un par la femme libre ; mais celui de la servante est né selon la chair, celui de la femme libre en raison d’une promesse. Ces choses sont un drame symbolique ; car ces [femmes] représentent deux alliances : l’une [est celle] du mont Sinaï, qui donne naissance à des enfants pour l’esclavage, et qui est Agar. Or cette Agar représente le Sinaï, une montagne en Arabie, et elle correspond à la Jérusalem actuelle, car elle est dans l’esclavage avec ses enfants. Mais la Jérusalem d’en haut est libre, et elle est notre mère. » - Galates 4:22-26
 
 
Agar jouait un rôle dans
un « drame symbolique »
 
 
« Ce sont là des allégories qui
ont une signification
plus profonde. »
 
Bible en français courant.
 
           
Selon l’apôtre Paul, Agar jouait un rôle dans un drame symbolique ; elle représentait la nation d’Israël liée à Yhwh par l’alliance de la Loi mosaïque ; alliance qui mit au monde “ des enfants pour l’esclavage ”. La nation fut incapable de respecter les clauses de cette alliance. Les Israélites ne devinrent pas un peuple libre, mais furent condamnés, étant des pécheurs qui méritaient la mort ; ils étaient donc esclaves (Jean 8:34 ; Romains 8:1-3). La Jérusalem du temps de Paul correspondait à Agar. Cette capitale, qui représentait l’Israël selon la chair, était esclave avec ses enfants. En revanche, les chrétiens sont enfants de la “ Jérusalem d’en haut ”, la femme symbolique de Dieu. Comme Sara, la femme libre, cette Jérusalem n’a jamais été esclave. Enfin, Agar et son fils furent chassés, ce qui pourrait représenter le rejet par Dieu de l’Israël selon la chair en tant que nation. – Galates 4:21-31
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           

 





Vers visite rapide

Vers visite guidée

Antiquités orientales    Département antiquités orientales
Antiquités égyptiennes    Département antiquités égyptiennes
Antiquités romaines    Département antiquités romaines