Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Actualités
Tableau du mois
Oeuvre du mois
Livre du mois
Article du mois
Emplacement
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Levant Syrie côtière
Ougarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La momie
Le livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie
Visite thématique
Recherche une oeuvre
Recherche sur un thème
Visite ludique
Le saviez-vous - série 1
Le saviez-vous - série 2
Le saviez-vous - série 3
Diaporama
En savoir plus ?
Commander le livre par Internet
Bon de commande A imprimer
Contact
Bibliographie
Notes
Glossaire


Scènes de la vie d’Abraham

 
C’est l’ancêtre de nations puissantes, un prophète, un homme d’affaires et un chef. La Bible appelle aussi Abraham le « père de tous ceux qui ont foi ». – Genèse 15:6 ; Romains 4:11.
 
Parcours dans les salles du Louvre et dans les textes sur quelques scènes de la vie d’Abraham. Les citations sont tirées de la Bible en français courant.
           
Un fuyard vint annoncer cette nouvelle à Abram l'Hébreu qui s'était installé aux chênes de l'Amorite Mamré. Mamré était frère d'Èchekol et d'Aner ; tous trois étaient les alliés d'Abram. Quand Abram apprit que son neveu avait été fait prisonnier, il mobilisa ses partisans, les trois cent dix-huit hommes de son clan, et se lança à la poursuite de l'ennemi jusqu'à Dan. Abram répartit ses serviteurs en plusieurs groupes et attaqua de nuit. Il battit les rois et les poursuivit jusqu'à Hoba, au nord de Damas. Il récupéra tout le butin, ainsi que Loth son neveu avec ses biens, les femmes et les autres prisonniers.Quand Abram revint après sa victoire sur Kedor-Laomer et les rois ses alliés, le roi de Sodome vint à sa rencontre dans la vallée de Chavé, c'est-à-dire la vallée du Roi.Melkisédec, qui était roi de Salem et prêtre du Dieu très-haut, apporta du pain et du vin. Il bénit Abram en disant : « Béni soit Abram par le Dieu très-haut qui a créé le ciel et la terre ! Merci au Dieu très-haut qui a livré tes ennemis en ton pouvoir ! » Alors Abram lui donna un dixième de tout le butin. Le roi de Sodome dit à Abram : « Donne-moi les gens et garde les biens matériels. » - Genèse 14:18-21
           
 

La Rencontre d'Abraham et de Melchisédech 

 
M.I. 963
 
Petrus-Paulus RUBENS
  
Esquisse pour l'un
des plafonds de l'église
des Jésuites à Anvers,
peints en 1620/1621
et détruits dans
un incendie en 1718.
           

La Rencontre d'Abraham et de Melchisédech     inv 238

  
Giovanni Benedetto CASTIGLIONE
 
Vers 1655
 
 Le sujet biblique est tiré de
la Genèse (14, 18-20) : retournant
au pays de Canaan après avoir vaincu
les "quatre grands rois",
 
Abraham fut accueilli par Melchisédech,
roi de Salem et grand prêtre de Dieu,
qui lui apporta du pain et du vin.
 
           
Le Seigneur apparut à Abraham près des chênes de Mamré. Abraham était assis à l'entrée de sa tente à l'heure la plus chaude de la journée. Soudain il vit trois hommes qui se tenaient non loin de lui. De l'entrée de la tente, il se précipita à leur rencontre et s'inclina jusqu'à terre. Il dit à l'un d'eux : « Je t'en prie, fais-moi la faveur de t'arrêter chez moi. » [...] Alors Abraham retourna en toute hâte dans la tente pour dire à Sara : « Vite ! Prends ce qu'il faut de fine farine et fais trois galettes. »Ensuite il courut vers le troupeau, choisit un veau tendre et gras. Il le remit à son serviteur, qui se dépêcha de le préparer.Quand la viande fut prête, Abraham la plaça devant ses visiteurs avec du lait caillé et du lait frais. Ils mangèrent tandis qu'Abraham se tenait debout près d'eux sous l'arbre. Ils lui demandèrent : « Où est ta femme Sara ? » — « Dans la tente », répondit-il. L'un des visiteurs déclara : « Je reviendrai chez toi l'an prochain à la même époque, et ta femme Sara aura un fils. » - Genèse 18:1-10
           
 

Abraham recevant les trois anges 

RF 1964-8

 
Gérard de LAIRESSE     Liège, 1641

Au fond, Sarah, la vieille épouse
d'Abraham, qui va bientôt avoir
un
fils en dépit de son âge avancé.
Les anges sont représentés sans ailes,
d'une façon purement profane.
La coloration raffinée à base de tons amortis, roses, bruns, orangés et
la noblesse des formes rappelant
les bas-reliefs antiques sont typiques
du baroque néo-classicisant

Abraham le " père de tous ceux qui ont foi "

Abraham, Sarah et l'ange

RF 1989-35

Jan PROVOST


Le panneau est fragmentaire puisque manquent deux des trois anges venus annoncer la naissance d'un fils au vieil Abraham et Sarah, son épouse incrédule.

On ignore quelle était sa destination et
s'il appartenait à un retable.

Les types physionomiques pleins et larges,
le ton narratif et expressif et l'attention descriptive dans les éléments du décor
sont caractéristiques du style de Provost
et permettent une datation vers 1520.
 
           
" Un jour Ismaël, l'enfant que l'Égyptienne Agar avait donné à Abraham, était en train de jouer. Sara le vit et dit à Abraham : « Chasse cette esclave et son fils. Celui-ci ne doit pas hériter avec mon fils Isaac . » Ces paroles firent beaucoup de peine à Abraham, parce qu'Ismaël était aussi son fils. Mais Dieu lui dit : « Ne sois pas contrarié au sujet de ton esclave et de son enfant. Accepte de faire tout ce que Sara t'a dit. En effet, c'est par Isaac que tu auras les descendants que je t'ai promis. Quant au fils de ton esclave, je ferai aussi naître de lui une nation, car il est ton fils. »Tôt le lendemain matin, Abraham prit du pain et une outre remplie d'eau, les donna à Agar, lui mit l'enfant sur le dos et la renvoya. Elle alla errer dans le désert de Berchéba.  Quand il n'y eut plus d'eau dans l'outre, elle abandonna l'enfant sous un arbuste ; puis elle alla s'asseoir à l'écart, à la distance d'un jet de flèche, car elle se disait : « Je ne veux pas voir mourir mon enfant. » Elle s'assit donc à l'écart et elle se mit à pleurer. Dieu entendit l'enfant crier, et du ciel l'ange de Dieu appela Agar : « Qu'as-tu, Agar ? lui demanda-t-il. N'aie pas peur. Dieu a entendu l'enfant crier là-bas. Debout ! Prends ton fils et tiens-le d'une main ferme, car je ferai naître de lui une grande nation. » Dieu ouvrit les yeux d'Agar et elle aperçut un puits. Elle alla y remplir l'outre et donna à boire à son fils." - Genèse 21:9-19
           
 

Agar et l'ange  

 
RF 1997-35
  
Giuseppe Bartolomeo CHIARI
 
Vers 1705
 
 
Réplique d'une grande toile
ovale autrefois dans la collection
du marquis Niccolò Maria Pallavicini
à Rome.
 
Le sujet biblique est tiré de la
Genèse (21, 9-19) :
 
mère d'un enfant illégitime d'Abraham,
Agar fut chassée par celui-ci avec
Ismaël, son fils ;
 
alors qu'ils étaient menacés de mourir
de soif dans le désert, un ange indiqua une source à Agar.   ww.louvre.fr
           
" En arrivant aujourd'hui près du puits, j'ai fait cette prière : «Seigneur, Dieu de mon maître Abraham, veuille faire réussir le voyage que j'ai entrepris. Maintenant que je suis près de ce puits, je vais demander à une jeune fille qui viendra y puiser de me faire boire un peu d'eau de sa cruche. Si elle me répond : « «Bois, je t'en prie, et je vais aussi puiser pour tes chameaux »», je saurai qu'elle est la femme que tu destines au fils de mon maître.» Avant que j'aie fini de parler en moi-même, Rébecca est arrivée, la cruche sur l'épaule ; elle est descendue au puits et elle a puisé de l'eau. Je lui ai demandé : «Donne-moi à boire, s'il te plaît.» Elle a rapidement descendu sa cruche de son épaule et m'a dit : «Bois, après quoi je ferai boire aussi tes chameaux.» J'ai bu et elle a fait boire les chameaux. Quand je lui ai demandé de qui elle était la fille, elle m'a répondu : «Je suis la fille de Betouel et la petite-fille de Nahor et de Milka.» J'ai alors mis l'anneau à son nez et les bracelets à ses poignets. Je me suis incliné profondément pour adorer le Seigneur, le Dieu de mon maître Abraham ; je l'ai remercié de m'avoir conduit sans incident chez la petite-nièce de mon maître. Je pourrai ainsi la ramener au fils de mon maître." Genèse 24:45-47
           
 

Rébecca recevant des mains

d'Eliezer les présents d'Abraham  

 
RF 1977-15
  
François BOUCHER
 
H. : 0,46 m. ; L. : 0,37 m.
 
 
Autrefois attribué à Tiepolo ou
Pellegrini, cette esquisse pour un
tableau du musée des Beaux-Arts
de Strasbourg,
 
appartient aux scènes de la vie
des Patriarches de l'Ancien Testament exécutées par Boucher
avant son départ pour l'Italie
en 1727.
  
www.louvre.fr
           
" Abraham chargea sur son fils Isaac le bois du sacrifice. Lui-même portait des braises pour le feu et un couteau. Tandis qu'ils marchaient tous deux ensemble, Isaac s'adressa à son père, Abraham : « Mon père ! » dit-il. Celui-ci lui répondit : « Oui, je t'écoute, mon enfant. » — « Nous avons le feu et le bois, dit Isaac, mais où est l'agneau pour le sacrifice ? » Abraham répondit : « Mon fils, Dieu veillera lui-même à procurer l'agneau. » Ils continuèrent leur route tous deux ensemble.Quand ils arrivèrent au lieu que Dieu lui avait indiqué, Abraham construisit un autel et y déposa le bois. Puis il lia Isaac, son propre fils, et le plaça sur l'autel, par-dessus le bois. Alors il tendit la main et saisit le couteau pour égorger son fils. Mais du ciel l'ange du Seigneur l'interpella : « Abraham, Abraham ! » — « Oui, répondit Abraham, je t'écoute. »L'ange lui ordonna : « Ne porte pas la main sur l'enfant, ne lui fais aucun mal. Je sais maintenant que tu respectes l'autorité de Dieu, puisque tu ne lui as pas refusé ton fils, ton fils unique. »Relevant la tête, Abraham aperçut un bélier retenu par les cornes dans un buisson. Il alla le prendre et l'offrit en sacrifice à la place de son fils. Abraham nomma ce lieu «Le Seigneur y veillera». C'est pourquoi on dit encore aujourd'hui : « Sur la montagne, le Seigneur y veillera ». " - Genèse 22:6-14
           
 

Le sacrifice d'Isaac par Abraham

 
MI 962
 
 
Petrus-Paulus RUBENS
 
 
 
Siegen (Westphalie), 1577
- Anvers, 1640
 
 
 
           
Le Sacrifice d'Abraham         >
 
inv 188

Annibal Carrache
Vers 1599 - 1600


Ce cuivre est l'un des premiers paysages peints à Rome
par
Annibal Carrache,
où le drame
imminent
du sujet biblique
trouve un écho dans
le paysage environnant.

 
 
Abraham ,
 
le « père de tous ceux
qui ont foi ».
 
Romains 4:11.
           
La foi d’Abraham en la résurrection avait un fondement solide, car Sara et lui-même avaient connu un réveil miraculeux de leurs facultés procréatrices, réveil comparable en un sens à une résurrection, ce qui permit à la ligne familiale d’Abraham de se perpétuer par Sara. La naissance d’Isaac fut consécutive à ce miracle. Quand il lui fut demandé d’offrir ce fils, Abraham eut foi que Dieu le ressusciterait. Il fondait cette foi sur la promesse de Dieu : « C’est par le moyen d’Isaac que viendra ce qui sera appelé ta semence. » - Genèse 21 :12
           
" Voici ce que déclare le Seigneur : Parce que tu as agi ainsi, que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton fils unique, aussi vrai que je suis Dieu, je jure de te bénir abondamment en rendant tes descendants aussi nombreux que les étoiles dans le ciel ou les grains de sable au bord de la mer. Tes descendants s'empareront des cités de leurs ennemis. A travers eux, je bénirai toutes les nations de la terre parce que tu as obéi à mes ordres." - Genèse 22:15-17
           
La réalisation de ces promesses a une incidence sur l’avenir éternel de l’humanité, car Dieu a assuré à Abraham : “ Par le moyen de ta semence se béniront à coup sûr toutes les nations de la terre, parce que tu as écouté ma voix. ” - Genèse 22:18.
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           

 





Vers visite rapide

Vers visite guidée

Antiquités orientales    Département antiquités orientales
Antiquités égyptiennes    Département antiquités égyptiennes
Antiquités romaines    Département antiquités romaines