Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Actualités
Tableau du mois
Oeuvre du mois
Livre du mois
Article du mois
Emplacement
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Levant Syrie côtière
Ougarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La momie
Le livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie
Visite thématique
Recherche une oeuvre
Recherche sur un thème
Visite ludique
Le saviez-vous - série 1
Le saviez-vous - série 2
Le saviez-vous - série 3
Diaporama
En savoir plus ?
Commander le livre par Internet
Bon de commande A imprimer
Contact
Bibliographie
Notes
Glossaire


Janus, le dieu aux deux visages 

Mots clés : Janus, Jour de l'An, Calendrier, Nisan, Tishri, Rosh ha-Shana
 
Janus est une divinité romaine qui préside aux commencements et aux passages. Il est représenté avec deux visages, l'un tourné vers le passé et l'autre tourné vers le futur. Le mois de janvier lui doit son nom.
         
 
Tête janiforme   
 
 
Br 551
 
 
Sully 1er
 
Salle 32
dite des bronzes
 
vitrine E1
 
 
         
Cette tête couronnait probablement une hampe de bois. Janus, un des plus anciens dieux romains, était représenté avec deux visages opposés, regardant l’un vers l’avant, l’autre vers l’arrière.

Janus, divinité romaine aux deux visages

Dieu de premier rang dans la hiérarchie romaine (diuum deus), Janus a le privilège d'être invoqué avant toutes les autres divinités. En tant que dieu introducteur il est avec Portunus « dieu des portes » qui préside à l'ouverture de l’année et à la saison de la guerre. Les portes de son temple étaient fermées quand Rome était en paix. En 46 av.n.è. Jules César décida que le 1er janvier serait le Jour de l’An.
         
Janus,
 
musée du Vatican
 
Wikipédia
  
Les Romains dédiaient
ce jour à Janus,
le dieu des portes et
des commencements.
 
En 487 de n.è., l’Eglise chrétienne sanctifia le Jour de l’An. A143
 
 
Janus est
représenté
  avec
deux visages,
 
 
l'un tourné vers
le passé
 
 et l'autre tourné
 vers le futur.
         
On le représente aussi tenant de la main gauche une clef, et de la droite une verge, pour marquer qu'il est le gardien des portes (januae) et qu'il préside aux chemins. Ses statues marquent souvent de la main droite le nombre de trois cents, et de la gauche celui de soixante-cinq, pour exprimer la mesure de l'année. Selon une autre tradition issue de l'âge de bronze, pour les peuples italiques aborigènes (non indo-européens), Janus serait le « Dieu des Dieux », le tout premier être divin issu du Chaos.
         
Ruines d'architecture
avec l'arc de Janus, le temple de Vesta et la
statue équestre de Marc-Aurèle

Inv 409

Giovanni Paolo PANNINI
Plaisance, 1691

Denon 1er étage   salle 22
La peinture à Rome seconde moitié du XVIIè siècle 
  Ce tableau est un "caprice" réunissant plusieurs monuments antiques et fragments de ruines de Rome qui sont en réalité éloignés les uns des autres.

Son pendant, un Prédicateur au milieu de ruines à Rome (INV. 411), est en dépôt à Paris, à la présidence du Sénat.
         
Existe-t-il un portier dans les cieux ? Dans la mythologie romaine, Janus, le dieu des dieux, était le grand gardien des portes, tant au ciel que sur la terre. D’ailleurs, son temple se dresse toujours au nord du Forum romain, près de la Curie, quoique personne ne vienne plus l’adorer.
         
 
Existe-t-il
 
un portier
 
dans les cieux?
 
 
« Je te donnerai
les clés du royaume
des cieux »
 
Mat. 16:19 
 
" Et à l’ange de la congrégation qui est à Philadelphie, écris : Voici les choses qu’il dit, celui qui est saint, qui est véridique, qui a la clé de David, qui ouvre de sorte que personne ne fermera, et qui ferme de sorte que personne n’ouvre. "
 Apocalypse 3 :7
         
En 46 av.n.è, Jules César décida que le 1er janvier serait le Jour de l’An. Il décréta aussi que le calendrier romain serait désormais solaire et non plus lunaire. Ce calendrier julien basé sur les calculs de l’astronome grec Sosigène se composait de 12 mois d’une durée arbitraire, l’année ordinaire comprenant 365 jours et commençant le 1er janvier. Il introduisit aussi les années bissextiles par l’adjonction d’un jour supplémentaire tous les quatre ans pour compenser le décalage d'une fraction de journée par rapport à l’année tropique dont la durée est d’un peu moins de 365 jours 1/4.

1er janvier, Jour de l’An depuis Jules César en 46 av.n.è

 
Jules César
 
MR 1978
 
Nicolas COUSTOU
Lyon, 1658
 
Richelieu
Entresol Cour Puget
 
En 1582, le pape Grégoire XIII introduisit
une réforme du
calendrier julien
 ;
les années bissextiles étaient maintenues
tous les quatre ans,
à l’exception des
années séculaires
non divisibles par 400.
 
On supprima 10 jours
cette année-là.
Le 4 octobre fut immédiatement suivi
du 15 octobre.
Le calendrier grégorien
est maintenant utilisé
dans la plupart des pays du monde.
Commandé en 1696 pour le parc de Versailles pour faire pendant à l'Annibal de Slodtz. Payé en 1713. Transféré de la salle des Antiques du Louvre au jardin des Tuileries en 1722, date qui est portée sur cette statue en marbre. ww.louvre.fr

Le calendrier grégorien, utilisé dans la plupart
des pays du monde

 
Le premier janvier,
 
jour de l’An,
 
Une innovation moderne
 
  Au Moyen âge, la plupart des pays européens utilisaient le calendrier julien et fêtaient le jour de l’an le jour de l’Annonciation, le 25 mars, même après la réforme de Jules César. Avec la réforme du calendrier grégorien au XVIe siècle, la plupart des pays européens, la Russie exceptée, ont désigné le premier janvier comme premier jour de l’année ; L’Ecosse en 1600, l’Angleterre en 1752.  A137, AA87
         
Les mois juifs allaient d’une nouvelle lune à l’autre (Is 66:23). Le mot hébreu ?odhèsh, “ mois ” (Gn 7:11), vient d’une racine qui signifie “ nouveau ”, alors qu’un autre mot rendu par “ mois ”, yèra?, signifie “ lunaison ”. Les Israélites observaient un calendrier luni-solaire AA85. C’est ce qui ressort du fait que Dieu fit débuter leur année religieuse par le mois d’Abib, ou Nisan au printemps. Avant l’exode les Israélites faisaient commencer l’année civile à l’automne. – Exode 12:2

En Israël,  un double calendrier

Dans les faits Israël utilisait donc un double calendrier : le religieux et le civil ou agricole.  (Exode 23:16 ; 34:22 ; Lévitique 23:34). Après l’Exil, le 1er Tishri, dans la deuxième moitié de l’année, marqua le début de l’année civile, et le Nouvel An juif ou Rosh ha-Shana (“ tête de l’année ”) est toujours célébré à cette date-là. AA86  
 
un double
calendrier juif :
 
religieux et civil
 
         
L'étymologie de Janus est formé sur la racine *i? provenant elle-même de la racine racine indo-européenne *ei- (« aller »), terme abstrait correspondant à la notion de « passer ». Cette étymologie correspond au sens que lui donnaient les Anciens. Janus répond au concept de « passage » et il est généralement honoré comme un dieu introducteur.
         
Les cérémonies AA83 qui marquent le passage à la nouvelle année sont aussi diverses que les communautés qui les célèbrent, mais elles ont toutes en commun un rite de passage, marquant la fin d’un cycle de vie, et le début d’un nouveau cycle. 
 
En 487 de n.è, l’Eglise chrétienne sanctifia le Jour de l’An. Les saturnales AA88 et le premier de l’an formaient probablement un seul événement festif. Au lieu de christianiser les païens, ces coutumes ont paganisé les chrétiens.
         

 





Vers visite rapide

Vers visite guidée

Antiquités orientales    Département antiquités orientales
Antiquités égyptiennes    Département antiquités égyptiennes
Antiquités romaines    Département antiquités romaines