Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
Jouez avec LouvreBible !
quiz.louvrebible.org
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Actualités
Tableau du mois
Oeuvre du mois
Livre du mois
Article du mois
Emplacement
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Levant Syrie côtière
Ougarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La momie
Le livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie
Visite thématique
Recherche une oeuvre
Recherche sur un thème
Visite ludique
Le saviez-vous - série 1
Le saviez-vous - série 2
Le saviez-vous - série 3
Diaporama
En savoir plus ?
Commander le livre par Internet
Bon de commande A imprimer
Contact
Bibliographie
Notes
Glossaire


  " Prenez l'armure complète de Dieu "

     
Les chrétiens sont parfois comparés à des ‘ soldats de Christ Jésus ’ (2 Timothée 2:3), engagés dans une guerre spirituelle « contre les forces spirituelles méchantes […]. Voilà pourquoi prenez l’armure complète de Dieu ». - Ephésiens 6:12,13 (Lit ‘ la panoplie ’, l’armure complète d’un hoplite).
 
Certains éléments de cette armure sont illustrés par des œuvres de la salle 32, dite des Bronzes, du département des antiquités grecques et romaines.
     
Près de mille bronzes
sont aujourd’hui présentés
dans cette ancienne
« Salle Haute »
du palais du Louvre.
 
Ils illustrent l’excellence de l’orfèvrerie et de l’artisanat
du bronze sur une période
qui s’étend du IXè siècle av. JC
au VI ème ap. JC.
 
  
 
 
Vue de la salle rénovée
 
« Voilà pourquoi prenez l’armure complète* de Dieu,
pour qu’au jour mauvais vous puissiez résister […].
 
Tenez donc ferme,  les reins ceints de vérité,
revêtus de la cuirasse de la justice,
les pieds chaussés de l’équipement
de la bonne nouvelle de la paix.
Surtout prenez le grand bouclier de la foi
avec lequel vous pourrez éteindre tous les projectiles enflammés du méchant.
En outre acceptez le casque du salut,
et l’épée de l’esprit,
c’est-à-dire la parole de Dieu.
 
 
- Ephésiens 6 :13-17.
 
* Lit. : « la panoplie », Grec : tên panoplian
l’armure complète d’un hoplite, soldat grec d’infanterie.
     
     
 
 
« Tenez […]
 
ferme les reins
 
ceints de vérité »
 
Les soldats portaient une
ceinture de cuir
large de 5 à 15 cm.
 
Paul montre combien
l’attachement à la vérité biblique protège le chrétien.
Fragment de ceinturon italique Br 4639    

Alors que l’action de défaire sa ceinture suggérait la détente (1 Rois 20 :11), ceindre ses reins indiquait qu’on était prêt à combattre (1 Pierre 1 :13, TMN, note).
 
La cuirasse est d’abord constituée de deux plaques de bronze, l’une pour la poitrine et l’abdomen, l’autre pour le dos, modelés sur l’anatomie de leur porteur.
 
La cuirasse protégeait les organes vitaux, cœur et poumons. L’amour des normes justes de Dieu protège ainsi le chrétien.
 
 
 
   
 
« Revêtus de la
 
cuirasse
 
de la justice »
 
    Devant de cuirasse anatomique Br 1137
   
Aux temps bibliques, les soldats utilisaient des dards en roseau muni d’un réceptacle rempli de naphte enflammé.
 
L’enjeu de ce combat unique en son genre : « Lutte pour la victoire dans le bon combat de la foi ».
1 Timothée 6 :12, TMN, note
 
 
« Surtout prenez
le grand bouclier de la foi avec lequel vous pourrez éteindre tous les projectiles enflammés du méchant ».
 
Le bouclier sert à parer les coups ;
 
 
il est de forme ronde ou concave
et doté sur la face interne
d’un brassard et d’une poignée
 
qui permettent de le porter sur l’avant bras gauche.
   
Le terme grec thuréos ( de thura, porte) désigne un grand bouclier, assez large pour couvrir la plus grande partie du corps (Psaume 5:12), comme sur ce relief.
   
Relief dit de Domitius Ahenobarbus    
 
LL 399
 
Denon salle 22
  
 
 
 
Ce gigantesque ensemble de quatre plaques, dont trois sont conservées à la Glyptothek de Munich, a appartenu au cardinal Fesh, oncle de Napoléon.
     
C'est l'un des premiers exemples connus de représentation à caractère historique si spécifique à l’art romain. Ce panneau du Louvre décrit une scène de recensement. Remarquez le grand bouclier de chaque soldat.
     
 
Casque de type corinthien Br 1096
Casque de type chalcidien Br 1104
Casque de type corinthien Br 1100
   
Le casque est initialement
de type corinthien,
doté d’un nasal et
de couvre-joues fixes,
puis d’un couvre-nuque.
 
 
« En outre acceptez le casque
du salut »
 
L’espérance chrétienne est comparée à un casque car elle protège l’esprit. « Gardons notre équilibre, [ayant pris] pour casque l’espérance du salut. » (1 Thessaloniciens 5 :8)
 
   
 
« et l’épée de l’esprit,
c’est-à-dire la parole de Dieu »
 
 
« La parole de Dieu est vivante ; elle est plus acérée qu’aucune épée à double tranchant. »
- Hébreux 4 :12
 
A chaque offensive du Diable, Jésus-Christ a répliqué : « Il est écrit » (Matthieu 4:1-11) ;
et aux Pharisiens : « Vous avez annulé la parole de Dieu à cause de votre tradition. » (Matthieu 15:6).
 
La Bible est indispensable au chrétien pour écarter les traditions et enseigner la vérité.
 
 
« Ta parole est vérité »
Jean 17:17
 
« La somme de ta parole est vérité »
 Psaume 119:160
 
Epée et fourreau    Br 1472    
     
Les victoires de l’armée romaine dépendaient aussi de l’obéissance des soldats à l’autorité. La Bible qualifie Jésus de « commandant pour les communautés nationales » (Isaïe 55 :4) et nous conseille de nous « armer » du même état d’esprit que Christ. – 1 Pierre 4:1. 
 
Ceux qu’on appelait les premiers chrétiens refusaient de servir dans l’armée romaine, tant dans les légions que dans l’auxilia.
     
« Une étude soigneuse de tous les renseignements disponibles révèle que jusqu’à l’époque de Marc Aurèle [121-180 de n.è.] aucun chrétien ne devint soldat ;
et aucun soldat, après être devenu chrétien,
ne restait dans le service militaire »
 
E.W. Barnes AA20
« La conduite des chrétiens
était très différente
de celle des Romains.
Puisque Christ
avait prêché la paix,
ils refusaient de
devenir soldats. » AA21
   
« En inculquant des maximes d’obéissance passive, [les chrétiens] refusaient de prendre part à la défense militaire
de l’empire […]
A moins de renoncer à l’exercice d’un
devoir plus sacré, ils ne pouvaient se soumettre
aux fonctions de soldats. »
« Ils ne pouvaient
se soumettre aux
fonctions
de soldats. »

E. Gibbon AA22

 
Dans son « dialogue avec Tryphon » (110), Justin, du IIème siècle, dit : « Nous qui étions remplis de guerre, de meurtre, de tout mal, nous avons sur terre transformé les instruments de guerre, les glaives en soc de charrue, les lances en outils des champs. » AA23
 
Les témoignages tirés de l’histoire profane attestent que les premiers chrétiens restaient neutres quant aux affaires politiques et qu’ils ne participaient pas aux guerres. L’Eglise primitive considérait qu’on ne pouvait être à la fois chrétien et soldat.
 
Ce n’est que lorsque le christianisme originel s’est corrompu que des chrétiens sont devenus soldats.
     
     
     

 





Vers visite rapide

Vers visite guidée

Antiquités orientales    Département antiquités orientales
Antiquités égyptiennes    Département antiquités égyptiennes
Antiquités romaines    Département antiquités romaines