Découvrez
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
le Louvre avec la Bible
default|default.titre
default|default.titre
Jouez avec LouvreBible !
quiz.louvrebible.org
S'inscrire à la newsletter !
www.louvrebible.org
Actualités
Tableau du mois
Oeuvre du mois
Livre du mois
Article du mois
Emplacement
Mésopotamie archaïque
Mésopotamie
Assyrie Ninive
Arslan Tash Til Barsip
Iran Palais de Darius
Phénicie Arabie Palmyre
Levant Syrie côtière
Ougarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Les loisirs Le temple
Les sarcophages
La momie
Le livre des morts
Les dieux
Ancien et Nouvel Empire
L écriture et les scribes
Salle Campana
Salle des Bronzes
Salle des Caryatides
Art romain
Epoque Julio-Claudienne
Antiquité tardive
Gaule, Afrique et Syrie
Visite thématique
Recherche une oeuvre
Recherche sur un thème
Visite ludique
Le saviez-vous - série 1
Le saviez-vous - série 2
Le saviez-vous - série 3
Diaporama
En savoir plus ?
Commander le livre par Internet
Bon de commande A imprimer
Contact
Bibliographie
Notes
Glossaire


Le Pandemonium,

Tableau de John Martin 

   
 
Le Pandemonium         RF 2006 21

H. : 1,23 m. ; L. : 1,85 m.
 
John MARTIN

Haydon-Bridge, 1789
Londres, 1854
 
Denon 1er étage
 
Goya
salle 32

Le Pandémonium, le palais des démons

Le tableau a conservé son cadre original dessiné par John Martin lui-même.
 
Il représente le Pandemonium, le palais des démons.
   
 
Ce tableau illustre
un épisode du Paradis perdu
du poète anglais
John Milton (1608-1674), AA19
 
pour l'illustration
duquel John Martin
créa 48 gravures
entre 1823 et 1827.
    
 
Au premier plan,
Satan exhorte l'armée des anges rebelles.
 
   
De toutes les fêtes christianisées, Halloween, ‘ veille de tous les saints ’, est sans doute celle dans laquelle ‘ le chef des démons ’ (Luc 11:15) s’honore aussi ouvertement.
 
Le terme Satan (l’Opposant, hasSatan) apparaît pour la première fois dans le livre de Job (Job 1:6). Des myriades d’anges [sont décrits] en assemblée générale, formant un chœur joyeux (Hébreux 12:23, Kuen).
 
Les anges désobéissants regagnèrent le monde des esprits après le déluge (Genèse 6 :1-4). Mais ces démons ne retrouvèrent pas la position élevée qu’ils avaient à l’origine (Jude 6:1).
  
 

Démon Humbaba     AO 9034 

 
Souvent figuré de façon repoussante, ce démon était censé protéger contre les influences maléfiques.
 
Ses représentations étaient souvent placées à l’entrée des édifices.
 
Dans la religion de Babylone, au-dessous des dieux se trouvaient les ‘démons’, terme générique qui n’existe pas en sumérien ni en akkadien. A170
 
Ils possédaient le pouvoir d’affliger les hommes de toutes sortes de maladies.
 
Partout on priait les dieux en les suppliants d’aider les hommes à leur résister.
   
   

Statuette du démon assyrien Pazuzu

MNB 467 
 
Cette œuvre est un magnifique témoignage de l’art du bronze des Assyriens.
 
L’aspect terrifiant de ce monstre hybride se veut l’expression de sa puissance maléfique. Sa queue de scorpion, son faciès monstrueux, ses ailes et ses serres de rapace suggèrent son appartenance au monde surnaturel.
 
Une inscription identifiant Pazuzu
couvre l’arrière des ailes.
‘Roi des mauvais esprits des vents’,
il est notamment responsable
de la propagation des épidémies.
   
"Aucun tableau ne révèle mieux l'avenir d'un grand peintre'', c'est ainsi que Thiers salua, en 1822, cette première œuvre présentée au Salon par le tout jeune Delacroix. L'artiste, par un sujet inédit inspiré de l'Enfer de Dante, par la conception sombre et profondément dramatique de la composition, par les références à Michel-Ange et à Rubens, donnait une orientation nouvelle, bientôt qualifiée de romantique, à la peinture
 
Eugène DELACROIX

Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863


Dante et Virgile aux enfers,

 

dit aussi La Barque de Dante    inv 3820

  
 
Salon de 1822
Huile sur toile

H. : 1,89 m. ; L. : 2,41 m.
 
 
Au chant VIII de l'Enfer, Dante et Virgile se dirigent vers la ville infernale de Dité. Ils sont conduits par Phlégyas, roi de Béotie condamné au Tartare par Apollon pour avoir mis le feu au temple de Delphes. Dante reconnaît, dans les eaux fangeuses du Styx, un de ses ennemis de naguère, Filippo Argent.

' Tartare ', une seule fois dans la Bible

Dans l’Iliade d’Homère, le mot tartaros désigne la plus basse des régions inférieures et un lieu d’obscurité. C’est le lieu de détention que les dieux mythiques ont créé pour les esprits et autres Titans qui s’étaient révoltés contre Zeus.
   
Le mot ‘ Tartare ’ se rencontre dans la Bible uniquement dans le texte de 2 Pierre 2:4.

Il ne concerne ici que « les anges qui avaient péché ». Il pourrait désigner l’obscurité mentale la plus profonde et l’état extrême d’abaissement de ces créatures spirituelles rebelles.
 
« Car si Dieu n’a pas épargné les Anges
qui avaient péché, mais les a mis
dans le Tartare et les a livrés
aux abîmes de ténèbres,
où ils sont réservés pour le Jugement »
 
2 Pierre 2 :4 Bible de Jérusalem
 
   
Le dernier livre de la Bible,
la « révélation de Jésus Christ »,
contient un avertissement prophétique
relatif à l’activité des démons sur la terre Révélation 1:1.
  
« Et une guerre a éclaté dans le ciel :
Mikaël et ses anges ont lutté contre le dragon, […] et Il a été jeté, le grand dragon, le serpent originel, celui qu’on appelle Diable et Satan,
qui égare la terre habitée toute entière ; […]
ses anges (démons) ont été jetés avec lui.
Voilà pourquoi […] malheur à la terre. –
 
Révélation 12 :7-12.
 
 
Fontaine Saint Michel          Paris
   
   
   

 





Vers visite rapide

Vers visite guidée

Antiquités orientales    Département antiquités orientales
Antiquités égyptiennes    Département antiquités égyptiennes
Antiquités romaines    Département antiquités romaines